Yohan | Un sac

Élève

Témoignage

Je m’appelle Yohan. J’ai 16 ans, je suis Coréen et je suis venu au Canada en août 2016. J’ai commencé à étudier le français en 2018.

Le trésor que j’aimerais vous présenter est un sac que je considère comme mon porte-bonheur, car c’est ma grand-mère qui me l’a offert. En Corée du Sud, chaque année, nous avons des petites vacances qu’on appelle chuseok. C’est comme la nouvelle année chinoise. À cette occasion, toute la famille se rencontre. Nous jouons ensemble; nous partageons nos nouvelles; nous mangeons des plats spéciaux, comme le jun, entre autres.

J’aime ces vacances parce que c’est le jour où je peux voir mes cousins et m’amuser. Selon la coutume, les enfants saluent le jour les personnes âgées le jour du Nouvel An, que ce soit nos grands-parents, nos oncles, nos tantes, nos cousins plus vieux, pour leur signifier notre respect et leur souhaiter une très heureuse année. En retour, elles nous donnent un sac qui s’appelle « le sac de fortune ». Cette tradition existe depuis très longtemps, à l’époque, le roi offrait de l’argent dans un petit sac à ceux qui travaillent pour lui à cette occasion. Et depuis, cela est resté une habitude que le peuple a gardée et transmise de génération en génération.

Le mien vient de ma grand-mère, avant que je vienne au Canada, elle y a mis un billet coréen, l’équivalent de un dollar. Elle me l’a offert pour que je puisse avoir une belle vie ici.

Mon sac est en tissu de couleur rose traversé par des rayures blanches et vertes au coin gauche en avant. Sur les côtés, deux fils attachés par des nœuds aux bouts gris et rose dont le rôle est de serrer et desserrer le sac. Sur la partie blanche sont disposés verticalement des petits papillons décoratifs, vert, blanc et rose.

Aujourd’hui, je le range sur une table dans ma chambre à coucher. C’est mon porte-bonheur ici, au Canada, et c’est aussi un lien qui me relie à ma famille en Corée, spécialement à ma grand-mère. Je compte peut-être un jour le donner aussi à mes enfants et leur parler de ce qu’il représente pour moi.