Khadidja | Un bracelet

Tchad

Photo d'une élève avec son trésor de famille

Témoignage

Bonjour. Je m’appelle Khadidja Wahil Amiron. Je suis née aux États-Unis, mais je suis d’origine tchadienne et j’ai 13 ans. Je veux vous présenter mon trésor de famille. Ce trésor est un bracelet, dans mon pays, on l’appelle gourmette.

Il sert à être porté. Il a été fabriqué en 2014, le matériau utilisé est de l’argent. On peut voir de petits triangles et des lignes. Il y a comme une boule à la fin du bracelet. On peut aussi ajuster le bracelet plus grand ou plus petit. Il y a comme un rectangle en avant et il n’y a pas d’inscription.

En 2014, au mois d’avril, ma mère est partie chercher le bracelet chez mon oncle dans sa bijouterie. Je l’ai voulu parce que j’ai vu ma tante porter ça, donc j’ai dit à ma mère que j’en voulais un. Elle a contacté mon oncle pour lui dire d’en faire deux et il a accepté. J’ai eu mon bracelet et, après deux semaines, je l’ai perdu. Après, ma mère m’a donné son bracelet, puis je l’ai gardé précieusement jusqu’à aujourd’hui.

J’aime ce bracelet parce qu’il appartient à ma mère, en plus, c’est mon oncle qui l’a fabriqué. Il est l’un de mes oncles préférés, pas parce qu’il fabrique de beaux bracelets, mais parce qu’il était tout le temps chez moi. Il fête nos anniversaires, il nous fait rire et, maintenant, il est au Tchad, mon pays d’origine. Il me manque beaucoup et c’est le seul objet que j’ai de lui. C’est pour ça que l’objet est important pour moi.

Je vais donner le bracelet à ma sœur parce qu’elle garde bien les choses et mon oncle lui manque beaucoup aussi, ou peut-être à mes enfants parce que l’objet est précieux pour moi. Je vais le donner à mes enfants parce que je ne veux pas qu’il finisse dans une armoire fermée. Je veux que mes enfants aussi parlent du bracelet dans un texte plus tard, comme moi.