Braulio Gael | Une bague

Élève

Témoignage

Bonjour.

 

Je m’appelle Garcia Rodriguez Braulio Gael, j’ai 17 ans, je viens du Mexique et je suis étudiant à l’école Jacques-Rousseau. 

Je suis arrivé ici, au Québec, le 25 septembre 2019. Je joue de la basse depuis que j’ai 13 ans et, aujourd’hui, je vais vous parler de mon arrière-arrière-grand-mère et de ce qu’elle m’a laissé en héritage.

Mon arrière-arrière-grand-mère s’appelait Braulia Bolaños, elle était une sage-femme, elle aidait les femmes à avoir leurs enfants et était bien connue dans la ville pour avoir sauvé la vie de nombreuses femmes à l’heure de la naissance de leurs enfants. 

Aujourd’hui, je travaille à l’hôpital Charles-Le Moyne et, peut-être qu’aujourd’hui je travaille dans le nettoyage mais, un jour, je veux étudier pour pouvoir aider les gens comme le faisait mon arrière-arrière-grand-mère.

Ce qu’elle m’a laissé, c’est une bague en argent avec un rubis incrusté. Cette bague lui a été donnée par une femme en couches dont elle a sauvé la vie. Mais elle ne voulait pas que cette bague soit oubliée dans le temps, c’est pour cela qu’elle l’a donnée à ma mère, qui s’appelle Rubi. Et, même si ça parait drôle, c’était très important pour elle parce que cette bague passerait ainsi à la prochaine génération de ses petits-enfants. 

Grâce au goût de mon arrière-arrière-grand-mère pour cette pierre précieuse, ma mère s’appelle Rubi, et je m’appelle Braulio parce que ma mère a toujours été très proche de son arrière-grand-mère.

Et maintenant, c’est moi qui l’ai mais, pour honorer la mémoire de mon arrière-arrière-grand-mère, je vais la transmettre à mes enfants et mes enfants à leurs enfants et ainsi de suite de génération en génération, en mémoire de mon arrière-arrière-grand-mère.

Je tiens à vous remercier pour l’opportunité que vous m’avez donnée de me présenter et de partager un peu de mon histoire et surtout d’avoir l’occasion de parler de la personne formidable qu’était mon arrière-arrière-grand-mère.