Ali Omaid | Une sculpture

Afghanistan

Photo d'un élève avec son trésor de famille

Témoignage

Bonjour. Je m’appelle Ali Omaid Sikandari et j’ai 16 ans. Je viens d’Afghanistan. Je suis arrivé le 7 février 2018 à Montréal. Je parle trois langues : l’anglais, le français et le persan.

Dans notre vie, on protège des choses importantes, mais il y a aussi des trésors qu’on protège jusqu’à la transmission de notre trésor. Mon trésor familial est une sculpture d’un homme en prière à genoux. Ce trésor religieux a été transmis à deux personnes. Je vais parler de l’aspect physique, de la transmission et de l’importance de cette statue.

Tout d’abord, je vais vous dire comment elle est. Elle a la forme d’un vieil homme avec une longue barbe et une longue moustache qui prie l’islam. Elle a été construite en métal et en faux or. La longueur de cette petite sculpture est entre 6 cm et 9 cm. Cette chose est très vieille, plus ancienne que la naissance de ma mère. Cette sculpture familiale a 70 ans. Avant, les personnes cachaient leurs trésors, mais maintenant, les gens du monde sont modernes, on ne les cache plus. Nous les utilisons pour la décoration de la maison.

Ensuite, voici comment j’ai obtenu ce trésor. Cette statue a été transmise par mon arrière-grand-père à mon grand-père en 1950. Il lui a donné cette chose pour que mon grand-père prie Dieu, pour que tout le monde soit en paix ensemble et pour se souvenir de lui. Cela fait longtemps que mon grand-père a donné ce trésor à ma mère, avant même ma naissance. Maintenant mon grand-père est décédé. Quand mon grand-père est décédé, ma mère m’a donné le trésor.

Enfin, cet objet a beaucoup de valeur pour moi. Mon arrière-grand-père l’a acheté. Mon grand-père était une personne aimante qui aimait et aidait tous les membres de sa famille. Il m’a beaucoup aimé et il m’a aussi montré comment je dois prier. J’aime cette sculpture parce que tous les souvenirs sont avec le trésor. Dans l’avenir, je vais donner ce trésor à mes enfants.