Alejandro | Une pièce de monnaie

Photo d'un élève avec son trésor de famille

Témoignage

Je m’appelle Alejandro, je viens de la République dominicaine. Je suis arrivé à Montréal le 13 avril 2021 avec ma famille. 

Aujourd’hui, je vous présente le trésor de famille.

Mon trésor est une pièce de monnaie. Mais cette pièce de monnaie est très spéciale car elle m’a été donnée par mon grand-père. Cette pièce de monnaie n’a aucune valeur financière, elle a seulement une valeur morale. Mon grand-père fut un grand collectionneur des anciennes monnaies démonétisées de mon pays. Cette monnaie est la plus ancienne monnaie de la République dominicaine qu’on n’utilise plus depuis longtemps.

Quand j’avais neuf ans, mon grand-père était dans sa chambre, je ne savais pas ce qu’il était en train de faire et, comme j’étais curieux, je suis entré dans la chambre le voir et j’ai vu qu’il avait beaucoup de monnaies sur ses mains. Des monnaies que je n’avais jamais vues. Il m’a regardé et a vu dans mes yeux mon désir de savoir ce qu’il faisait finalement. Il m’a expliqué sa passion de collectionner d’anciens billets et des pièces de monnaie. J’étais curieux de savoir ce qui le poussait à collectionner des monnaies qui n’avaient aucune valeur. Je l’ai regardé attentivement et il m’a dit : « Un jour tu comprendras la valeur des anciens billets ou pièces de monnaie anciennes. » À la fin de notre conversation, il m’a donné une pièce de monnaie que je garde jalousement dans mon portefeuille. 

C’est une monnaie de la République dominicaine des années 1937, fabriquée en argent avec des mots gravés, derrière : « Dios, Patria y Libertad », avec le bouclier de notre drapeau et devant : « 25 Centavos • 6¼ Gramos • 1937 » avec le visage d’un Taïno (autochtone des Caraïbes).

Depuis cette date, je pense toujours à mon grand-père qui m’a donné le goût de garder les vieilles choses. C’est un souvenir inoubliable. Un jour, je la donnerai à mes enfants.

Merci.