Your search query returned 565 results.
  • À l’arrivée de la première unité, le véhicule 210, seule une fumée sortant d’un orifice dans le plancher de la nef est visible.

  • L’incendie des étages supérieurs de la tour Est de la Plaza Alexis-Nihon fut le plus coûteux de l’histoire du service, causant des pertes de 100 millions de dollars selon les journaux.

  • Vers 20 h, le 15 mai 1981, les pompiers sont appelés pour un incendie au 360, rue des Récollets. Le personnel de la caserne 3, premier sur les lieux, donne rapidement une deuxième alerte.

  • Trente-sept personnes périrent dans la salle de danse à l’étage du Blue Bird. L’incendie criminel avait été allumé dans la cage d’escalier.

  • Le 6 avril 1963, 200 pompiers ont été dépêchés pour combattre une troisième alarme à l’angle des rues Sainte-Catherine Ouest et Saint-Urbain.

  • Lors d’un incendie à la chapellerie Charlebois située au 1660, avenue du Mont-Royal Est, la partie arrière du toit s’effondra en entraînant sept pompiers.

  • Deux pompiers glissèrent dans le bâtiment lorsqu’une partie du toit s’écroula. Plusieurs tentatives de sauvetage échouèrent.

  • L’incendie se déclara vers midi dans le puits d’ascenseur de l’aile ouest et se propagea avec une rapidité étonnante, laissant aux pompiers peu de temps pour sauver des vies.

  • La plupart de ces hommes, qui auraient souhaité devenir pompier mais pour qui le destin choisit différemment, s’organisèrent à partir du 10 septembre 1944 en association.

  • En survolant Montréal, l’avion perdit de l’altitude et son aile droite accrocha le sommet d’un des édifices de la brasserie Dow.

  • Le 25 juin 1937, l’alerte fut donnée à 13 h 32 pour le Garage Laurier. Une première explosion au sous-sol souleva le plancher du garage et créa une ouverture d’où jaillissaient des flammes.

  • Le 27 janvier 1937, le quartier général quitte les locaux de la caserne 20, située sur la rue Craig, afin d’élire domicile au 4040, avenue du Parc.

  • Plus de 70 véhicules d’intervention seront acquis. Ils sont adaptés pour contenir le matériel des pompiers premiers répondants.

  • Équipes de sauvetage en hauteur, avec équipement lourd, en présence de matières dangereuses et de sauvetage sur glace.

  • Le 17 août 1936, une explosion causa l’effondrement du toit de la mercerie Cohen et la mort de trois pompiers.

  • 78 enfants âgés de cinq à dix-huit ans perdirent la vie à cause de la panique, de la fumée et de la configuration des lieux.

  • L’incendie nécessita une alerte générale, c’est-à-dire que tous les pompiers de Montréal se trouvaient sur les lieux du sinistre.

  • Le 14 février 1918, un incendie éclate à l’orphelinat des Sœurs Grises. Au chapitre des décès, cet incendie fut l’un des plus désastreux à survenir à Montréal avec ses 53 victimes.

  • Seize élèves âgés de trois à huit ans perdirent la vie dans cet incendie, le pire sinistre impliquant des enfants qu’ait connu la ville jusqu’alors.

  • Des lots de 500 pieds en superficie destinés aux inhumations sont cédés à l’Association de bienfaisance des pompiers de Montréal pour l’inhumation des membres du Département du feu de Montréal.