Accueil > Employés > Conditions de travail > Mesures d'atténuation REM

Conditions de travail

Mesures d'atténuation REM 

Contexte et défis de mobilité

Dans le cadre des travaux du Réseau express métropolitain (REM), le tunnel permettant à 2 lignes de trains de banlieue de rejoindre efficacement le centre-ville en circulant sous le Mont-Royal sera fermé à compter du 6 janvier 2020.

Au cours des 4 prochaines années (au moins), les milliers de voyageurs qui empruntent ces trains quotidiennement en provenance de la couronne Nord, de l’Ouest ou de l’Est de l’île de Montréal seront directement affectés et des impacts sont aussi à prévoir sur d’autres voyageurs.

Bien qu’elle ne soit pas l’instigatrice du REM, la Ville de Montréal, comme tous les employeurs de la métropole, est à la recherche de solutions pour réduire les impacts négatifs de ce chantier majeur sur les déplacements de sa main d’oeuvre.

La Ville ne dispose pas d’un portrait détaillé des moyens de transport empruntés par ses employés. Toutefois, nous savons que plus de 5000 employés résident dans un secteur potentiellement touché de manière plus directe par les travaux du REM (Rive-Nord, Laval, Ouest et Est de l’île de Montréal).

Les employés résidant dans une zone potentiellement affectée par le chantier et disposant d’une adresse courriel @montreal.ca sont actuellement sondés pour recueillir plus d’information sur leurs habitudes de déplacement.

Pistes de solutions

1 - Ajuster votre routine et votre itinéraire au quotidien, en fonction de votre lieu de résidence

Les instances politiques et de transport collectif ont annoncé certaines mesures d’atténuation pour les voyageurs directement touchés par le chantier REM. Si vous empruntez la ligne de train Deux-Montagnes ou celle de Mascouche sur une base régulière et que vous n’avez pas encore pris connaissance des options qui s’offrent à vous, faites-le sans tarder en vous rendant sur le site de Mobilité Montréal.

Selon votre situation, vous pourriez envisager de recourir au covoiturage, que ce soit directement avec vos collègues de la Ville ou en utilisant des plateformes publiques telles que Covoiturage RTM ou Covoiturage.ca. Ces plateformes permettent d’offrir des places dans votre véhicule ou de trouver un conducteur qui a des habitudes de déplacement compatibles avec les vôtres.

En plus de contribuer à réduire vos dépenses et votre empreinte écologique par rapport à l’auto en solo, le covoiturage vous permet d’emprunter un réseau de voies réservées disposées à certains endroits stratégiques.

2 - En discuter avec votre gestionnaire

La Ville de Montréal est sensible aux impacts du chantier REM sur ses employés mais il est important de rappeler qu’aucun accommodement visant à réduire le temps de transport des employés ne peut se faire au détriment des besoins opérationnels de la Ville.

Néanmoins, en fonction de la nature de vos tâches et de votre situation personnelle, certaines pistes de solutions pourraient être explorées avec votre gestionnaire :

  • Aménager votre horaire de travail pour vous déplacer en dehors des périodes de pointe, le tout dans le respect des conventions collectives, lettres d’entente et conditions de travail applicables.
  • Sur une base ponctuelle, accomplir vos tâches en télétravail (c’est-à-dire ailleurs qu’à votre lieu de travail habituel).

Il y a présentement une ouverture de la Ville à permettre le télétravail aux employés dont la nature des tâches permet de les accomplir à distance. Les syndicats concernés ont été abordés par l'employeur et des discussions sont présentement en cours afin de convenir des modalités, le cas échéant. Il s'agit bien entendu d'un privilège.

Depuis l’implantation de la nouvelle suite bureautique Google, la Ville dispose d’outils pratiques qui peuvent faciliter la communication, la collaboration et même les rencontres à distance avec un téléphone mobile, une tablette ou un ordinateur portable fournis par la Ville.

De plus, si vos tâches ne requièrent pas un accès constant au réseau de la Ville et que avez déjà pris l’habitude de déposer vos fichiers sur un disque Google, le télétravail sur une base ponctuelle peut être facilité, pour autant que vous soyez équipé d’une tablette ou d’un ordinateur portable de la Ville. Consultez Ma suite ainsi que les consignes pour l’utilisation à distance et abordez la question avec votre gestionnaire.

Prochaines étapes

Bien que la gestion des horaires de travail relève de chaque unité, le tout dans le respect des conventions collectives, lettres d’entente et conditions de travail applicables, la Ville envisage actuellement des moyens pour faciliter la gestion de l’horaire des employés qui auraient obtenu l’accord de leur gestionnaire pour aménager leur temps de travail. Vos gestionnaires et vos intervenants RH seront régulièrement informés des progrès en cette matière.

En parallèle des discussions sur le télétravail qui sont en cours avec les représentants syndicaux, le Service des TI est actif sur 2 volets :

  • faciliter l’accès au réseau de la Ville à distance pour les employés qui sont déjà équipés d’un ordinateur portable appartenant à la Ville
  • tester des solutions sécuritaires et moins coûteuses pour permettre aux employés non équipés d’un ordinateur portable de se connecter à distance sur le réseau de la Ville.

En plus des pistes de solution déjà mentionnées, la Ville est également à l'affût d’autres moyens qui pourraient réduire le temps de déplacement des employés. Nous étudions notamment la possibilité de travailler de manière ponctuelle à partir de différents locaux de la Ville ou d’autres lieux tout équipés et situés en périphérie (près des axes de déplacements, par exemple) plutôt qu’au centre-ville. Vous serez régulièrement informés des progrès, le cas échéant.

Renseignements

Pour des informations supplémentaires, communiquez d'abord avec votre gestionnaire ou l'intervenant RH de votre unité.

 

Échocité

Premières femmes Autochtones dans leur service : ouvrir la voie aux prochaines générations

Nouvellement retraitées, Sylvie Paré et Sonia Ouellet sont les deux premières femmes Autochtones à intégrer le Jardin botanique de Montréal et le SPVM. Elles nous partagent leur parcours inspirant, leur regard sur l’évolution des relations avec les peuples Autochtones et leurs mots d’encouragement pour les prochaines générations.

Lire la suite

Ils ont adopté le réflexe nature!

Plusieurs employées et employés ont participé à l’initiative Adoptez le réflexe nature pour votre santé qui a commencé au début de juin et qui se poursuit jusqu’à la fin du mois. Voici le témoignage de deux collègues.

Lire la suite

Deux Plumes d’excellence pour les communications de deux arrondissements

Le 27 mai dernier lors du gala virtuel des Plumes d’excellence de l’Association des communicateurs municipaux du Québec, Le Plateau-Mont-Royal et Rosemont–La Petite-Patrie ont reçu des plumes d’excellence pour deux projets innovants.

Lire la suite

529 Garage : l’application détestée des voleurs de vélo maintenant disponible à Montréal

Avez-vous déjà eu le cœur brisé en vous apercevant que votre belle bicyclette adorée s’était volatilisée? Vous est-il arrivé de maudire le destin en ne trouvant qu’un câble sectionné au sol à côté du support où vous aviez attaché votre vélo? Consolez-vous, puisque vous pouvez maintenant protéger votre monture bien-aimée des voleurs en l’enregistrant sur 529 Garage.

Lire la suite

Une équipe spécialement dédiée aux urgences d’eau

Ce groupe formé de 15 chargées ou chargés de communication du Service de l’expérience citoyenne et des communications (SECC), plus précisément de la Division communication – mobilité et attractivité, est responsable de communiquer l’information relative aux urgences concernant l’eau potable et les eaux usées à la population de l’agglomération de Montréal. Cette initiative a été mise sur pied de concert avec le Service de l’eau, en collaboration avec les arrondissements et les villes liées.

Lire la suite

Le Sud-Ouest appuie sa communauté artistique malgré la pandémie

L’arrondissement du Sud-Ouest adapte son offre culturelle de façon originale en se tournant vers la création dans son soutien au milieu culturel.

Lire la suite

Le Plan nature et sports : repenser collectivement la nature en ville

Définir les grandes orientations de la métropole sur une période de dix ans est tout sauf une mince tâche. C’est pourtant le défi qu’a relevé avec brio le Service des grands parcs, du Mont-Royal et des sports (SGPMRS) avec le Plan nature et sports déposé en mai dernier. Nous avons profité de l’occasion pour discuter avec celle qui a coordonné le tout, Véronique Angers, chef de division – Stratégies et développement du réseau au SGPMRS.

Lire la suite

Des employés dévoués à la préservation et à l’enrichissement de la forêt urbaine

Parce qu’ils atténuent les bruits de la ville, purifient l’air que nous respirons et nous procurent ombre, fraîcheur et intimité, les arbres sont des alliés indéniables pour lutter contre les îlots de chaleur et les changements climatiques. Et cela, c’est sans compter qu’ils embellissent notre métropole tout en faisant de notre ville un endroit agréable où vivre.

Lire la suite

Une ville dont vous êtes les héros

Pour avoir une ville de rêve, il faut savoir faire les bons choix et poser les bons gestes. Saurez-vous distinguer les pièges? Attention, chacune de vos décisions aura un impact sur nos milieux de vie.

Lire la suite

Médias sociaux : les paroles s’envolent, les écrits restent!

Devrait-on se méfier de notre utilisation des médias sociaux comme Facebook, Twitter, Instagram? Peut-on y partager nos états d’âme et nos commentaires en toute liberté? Les tweets, les commentaires, les photos sur ces médias font-ils vraiment partie de notre vie privée?

Lire la suite