COVID-19
Montréal est au palier préalerte (zone jaune). S'informer

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Bulletin de l'arrondissement

Archives

Projet-pilote dans deux districts de l'arrondissement; nouvelle collecte hebdomadaire pour valoriser les résidus alimentaires

27 février 2013

Près de 8 000 foyers du district de Villeray et du district de François-Perrault sont invités à participer à une nouvelle collecte des résidus alimentaires, sur une base volontaire, à compter du 15 mai prochain.

Les secteurs ciblés par ce projet-pilote sont délimités par les rues suivantes :

  • Villeray : Saint-Denis (côté est), Jarry (côté nord), Henri-Julien (côté est), Crémazie Est (côté sud), de Châteaubriand (deux côtés), Jarry (deux côtés), Foucher (deux côtés) et Villeray (côté nord), Lajeunesse (deux côtés), Gounod (côté nord).
  • François-Perrault : De Bordeaux (deux côtés), Crémazie Est (côté sud), 1ère Avenue (côté ouest), Jean-Talon Est (côté nord).

Un avis a été distribué aux portes des foyers ciblés (immeubles de huit logements et moins) en février dernier afin de les informer du projet-pilote. Du 5 mars et jusqu'au 12 avril, des représentants de l'arrondissement et des éco-quartier rendront visite aux citoyens ciblés des deux secteurs afin de leur présenter le projet-pilote de collecte de résidus alimentaires.

« C'est un geste important pour la protection de l'environnement et je me réjouis de l'arrivée de ce projet-pilote à Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, a souligné le maire d'arrondissement, Mme Anie Samson. J'encourage les résidents des secteurs ciblés à y participer avec enthousiasme. »

Les citoyens qui souhaiteront prendre part au projet-pilote recevront entre le 8 avril et le 10 mai une trousse de démarrage qui comprend un bac de cuisine, un bac brun, des sacs compostables et un dépliant contentant les renseignements utiles sur la procédure à suivre, les matières acceptées ou refusées et  des conseils pratiques.

Si les résultats du projet-pilote s'avèrent concluants, l'arrondissement pourrait élargir l'implantation de la collecte des résidus alimentaires à l'ensemble du territoire de son arrondissement. Précisons que jusqu'en décembre 2014, l'arrondissement maintient les deux collectes de déchets par semaine en plus de la collecte hebdomadaire de résidus alimentaires dans les deux secteurs ciblés (Villeray et François-Perrault).

« Ce nouveau mode de collecte nous permettra d'atteindre les objectifs du Plan directeur de gestion des matières résiduelles de l'agglomération de Montréal 2010-2014 et de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, plus précisément de recycler 60 % des matières organiques d'ici 2015 », a précisé Mme Samson.

Que fera-t-on des résidus alimentaires ?

Après la collecte, les résidus alimentaires seront acheminés vers une usine de traitement offrant les conditions propices à leur décomposition (aération, températures élevées et humidité). Il en résultera un engrais naturel à l'apparence et à l'odeur du terreau : le compost !

Les citoyens qui résident dans les districts de Villeray et de François-Perrault et qui souhaitent participer au projet-pilote peuvent composer le 311 pour vérifier s'ils sont éligibles.

La collecte des résidus alimentaires – résidus qui représentent environ 45 % des déchets produits – comporte plusieurs avantages : elle permet de réduire le volume des ordures, de donner une deuxième vie à ces résidus qui seront transformés en compost et d'éviter les problèmes environnementaux  causés par l'enfouissement.

La collecte des résidus alimentaires est déjà implantée en partie ou en totalité dans plusieurs arrondissements. Plusieurs villes du Québec ont déjà implanté ce type de collecte.