Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Bulletin de l'arrondissement

Archives

Arbres des rues

Arbres des rues Le milieu végétal est une préoccupation constante de l'arrondissement. En une année typique, près de 3 000 arbres sont élagués, tandis que 500 autres et 1 600 arbustes sont plantés. Quant aux fleurs, elles se comptent chaque année par milliers : 32 000 annuelles et 2 500 vivaces sont mises en terre dans tous les quartiers de l'arrondissement.

L'arrosage comporte lui aussi sa part de défis : environ 1 600 arbres doivent être arrosés tous les dix jours; les plates-bandes de fleurs annuelles deux fois la semaine; les 168 corbeilles, les 253 bacs à fleurs et les 72 bacs à arbres aux deux jours. C'est une tâche colossale qui exige beaucoup de soin… et beaucoup d'eau !

Quant au gazon, l'arrondissement doit en tondre plus d'un million de mètres carrés tout en le regénérant et en l'ensemençant au besoin !

Élagage systématique des arbres dans les rues de l'arrondissement

Arbres des rues Chaque printemps, des équipes spécialisées oeuvrent parfois 7 jours sur 7, à l'élagage systématique des arbres dans les rues de l'arrondissement. Un élagage est nécessaire lorsque les branches touchent les infrastructures ou sont à moins d'un mètre de celles-ci. Il est aussi impératif d'élaguer les rameaux morts ou d'abattre les arbres malades. Pour des raisons de sécurité, la couronne des arbres doit aussi être relevée de 14 pieds du côté de la rue et de 10 pieds au-dessus des trottoirs.

Une signalisation à respecter

Pour faciliter cette opération nécessaire à l'entretien et à la sécurité des rues, l'arrondissement demande la collaboration des résidants.

Les conducteurs d'automobile sont priés de respecter la signalisation de stationnement, puisque les véhicules utilisés pour l'élagage ont besoin d'espaces de stationnement libres. À cette fin, des panneaux de signalisation temporaires interdisent le stationnement. Les automobilistes se doivent d'être vigilants.

Règle générale, le ramassage des branches exige des équipements spécialisés. Voilà pourquoi elles seront ramassées par les équipes dans les 24 heures suivant la coupe. Bien que le travail d'élagage puisse causer un bruit incommodant, les équipes font appel à la tolérance des résidants dans l'exécution efficace et rapide de leur travail.

L'arrondissement rappelle qu'il est interdit d'abattre un arbre sans un permis.

 

Le miellat

Qu'est-ce que le miellat ?

Lorsqu’un tilleul « coule » durant les mois de juillet et août, c’est probablement en raison de la présence de pucerons dans l’arbre. Le puceron du tilleul (Eucallipterus tiliae) est un petit insecte piqueur suceur, particulièrement friand de la sève du tilleul. Logé sous les feuilles, il en absorbe la sève et excrète une substance collante riche en sucres et en acides aminés : le miellat.

Le miellat des pucerons est sans risque pour la peinture des véhicules ou des autres objets sur lesquels il se dépose. Il suffit de nettoyer les surfaces avec de l’eau savonneuse tiède pour le faire disparaître. Les appareils de lavage à pression facilitent grandement le nettoyage.

La fumagine, un champignon parasite

En plus d’attirer les insectes, le miellat favorise le développement d’un champignon appelé fumagine (Fumago salicina) reconnaissable par ses taches noires. Ce champignon ne met pas la plante en danger, mais peut ralentir son développement et l’affaiblir en réduisant la photosynthèse si la fumagine couvre de grandes surfaces.

Trucs & astuces

Tout d'abord, le miellat ne résulte pas d’une maladie ou d’une infection mortelle pour l’arbre. Aucun abattage n'est permis en raison de la présence de miellat. L'utilisation de pesticides n'est ainsi pas recommandée pour contrôler les populations de pucerons du tilleul.

Toutefois, plusieurs actions peuvent être entreprises pour réduire le miellat.

1) Favorisez la présence des ennemis naturels aux pucerons (parasitoïdes, coccinelles, chysopes, syrphe, etc)

  • Espacer les tontes de la pelouse et laissez les feuilles mortes au sol.
  • Planter des végétaux au pied des arbres.
  • Planter des végétaux qui fleurissent tout au long de l’été.
  • Choisissez des plantes indigènes.
  • À l’arrivée de l’hiver, laisser au sol les feuilles mortes pour offrir un abri temporaire pour favoriser la survie des insectes à l’hiver.

2) Aspergez les feuilles de l’arbre à grand jet d'eau.

  • Au besoin, répétez l'opération au cours de l'été.
  • N’utilisez pas un jet trop puissant afin d’éviter d’endommager l’arbre.

Les pucerons sont attirés par les engrais riches en azotes et par l'élagage sévère, car ce dernier favorise la pousse de gourmands dont les pucerons raffolent. Évitez donc ces pratiques!