COVID-19
Montréal est au palier préalerte (zone jaune). S'informer

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

La Cité-Jardin

Agrandir la maison

L’apparence d’origine de la maison, vue de la rue, doit être conservée. L’objectif est de préserver l’homogénéité et la nature architecturale d'origine du quartier.

La protection du patrimoine architectural

Dans le but de donner un second souffle à leur demeure, plusieurs résidants souhaitent procéder à son agrandissement. Bien que ce soit permis par la réglementation, certains objectifs et critères du PIIA de la Cité-Jardin doivent être respectés afin que le couvert végétal du quartier soit protégé et que le traitement architectural soit en lien avec les caractéristiques dominantes des bâtiments d’origine.

A. La maison canadienne de type 1

  • Ce type d’habitation est un modèle de maison canadienne. Il s’agit d’une déclinaison de la maison de la Victoire, ou maison des Vétérans, conçue par la Wartime Housing à la suite de la crise de 1929 et de la Seconde Guerre mondiale.
  • La maison, d’une hauteur d’un étage et demi, est construite en blocs de terre cuite ou de béton recouverts de crépi de couleur pâle.
  • La toiture est en bardeaux d’asphalte, de couleurs très variées.
  • Les fenêtres sont des modèles à guillotine, en bois peint.

Quelques agrandissements suggérés 

Cliquez sur les plans pour les agrandir.

N. B. Les agrandissements ne doivent pas être plus volumineux que le bâtiment principal de la maison.

Agrandissement arrière


Privilégier un agrandissement arrière du bâtiment.

 

Localiser l’agrandissement de manière à préserver les arbres existants et à assurer un dégagement optimal autour de ceux-ci, afin de les conserver en bon état et de favoriser la création d’un environnement végétal de qualité.

Agrandissement latéral

Planifier l’agrandissement en retrait de la façade avant. S’assurer que l’agrandissement est moins volumineux que le bâtiment principal.

 

Ce qu'il faut éviter

 

B. La maison canadienne de type 2

  • Cette maison est une déclinaison de la maison canadienne de type 1 qui, dans ce cas-ci, comporte un vestibule d’entrée latérale.
  • La maison, d’un étage et demi, est construite en blocs de terre cuite ou de béton recouverts de crépi de couleur pâle.
  • La toiture est en bardeaux d’asphalte, de couleurs très variées.
  • Les fenêtres sont des modèles à guillotine, en bois peint.

Quelques agrandissements suggérés

Cliquez sur les plans pour les agrandir.

N. B. Les agrandissements ne doivent pas être plus volumineux que le bâtiment principal de la maison.

Agrandissement arrière

Privilégier un agrandissement en cour arrière.

 

L’agrandissement doit être fait en retrait de la façade avant et ne doit pas être plus imposant que le corps principal du bâtiment.

 

Agrandissement latéral

Localiser l’agrandissement de manière à préserver les arbres existants et à assurer un dégagement optimal autour de ceux-ci, afin de les conserver en bon état et de favoriser la création d’un environnement végétal de qualité.

 

Ce qu'il faut éviter

 

C. Le chalet suisse

  • Ce type d’habitation de la Cité-Jardin est à l’image du chalet suisse traditionnel, bien que la facture architecturale soit à saveur locale.
  • Le premier étage est en crépi ou en brique de couleur pâle.
  • Pour sa part, le second étage est généralement en bois et de couleur foncée. Les planches sont installées à la verticale et taillées en pointes à la base, ce qui ajoute une touche décorative. Toutefois, dans le but de réduire les coûts de construction, la majorité des maisons de l’époque sont en crépi avec une texture « imitation de bois ».
  • Les fenêtres sont des modèles à guillotine, en bois peint.

Quelques agrandissements possibles

Cliquez sur les plans pour les agrandir.

N. B. Les agrandissements ne doivent pas être plus volumineux que le bâtiment principal de la maison.

Agrandissement arrière

Privilégier un agrandissement en cour arrière.

 

S’assurer que toute nouvelle construction en cour arrière s’insère harmonieusement dans les volumes du cadre bâti existant et que des espaces libres sont maintenus.

Agrandissement latéral

Localiser l’agrandissement de manière à préserver les arbres existants et à assurer un dégagement optimal autour de ceux-ci, afin de les conserver en bon état et de favoriser la création d’un environnement végétal de qualité.

 

Ce qu'il faut éviter