COVID-19
Montréal est au palier vigilance (zone verte). S'informer

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Inauguration d'un premier parc d'éducation cycliste, Le Jardin du Petit Monde à Bicyclette

12 septembre 2020

Montréal, le 12 septembre 2020 - Le Plateau-Mont-Royal a inauguré aujourd'hui Le Jardin du Petit Monde à Bicyclette, un projet réalisé en collaboration avec Vélo Québec, avec le soutien de La Pépinière | Espaces collectifs, la Ville de Montréal et du programme Vision 0 ainsi que de la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal. Ce parc d'éducation cycliste, un des premiers à voir le jour au Québec, offre aux enfants de 2 à 12 ans un endroit protégé et ludique en plein cœur du parc La Fontaine, où ils peuvent développer leurs compétences à vélo et apprendre les bases des comportements sécuritaires sur la route.

«L'inauguration de ce parc est un exemple concret de la collaboration entre différents partenaires pour assurer la sécurité des piétons et des cyclistes,  aligné avec les objectifs poursuivis par le plan Vision zéro. L'apprentissage des meilleures pratiques cyclistes dès l'enfance permet aux jeunes de grandir avec des habitudes de déplacements sécuritaires. En intégrant ce mode de transport au quotidien des plus petits dès maintenant, c'est toute la famille qui pourra profiter du réseau cyclable », a mentionné Éric Alan Caldwell, responsable de l'urbanisme, du transport et de l'office de consultation public de Montréal.

« Les bonnes habitudes se prennent tôt dans la vie. Ce lieu d'apprentissage dédié aux enfants s'ajoute de façon vraiment opportune aux efforts de la Ville et de ses partenaires pour rendre la pratique du vélo plus sécuritaire, plus attirante et plus inclusive. Pour un tel projet, l'expertise de Vélo Québec est sans égale! C'est aussi l'endroit parfait pour que les jeunes intègrent le respect des règles de sécurité routière, dont le civisme et le respect des plus vulnérables », a précisé Marianne Giguère, conseillère de Ville et responsable des transports actifs. « Le choix du nom, suite à un appel d'idées, est aussi un clin d'oeil poétique au groupe Le Monde à Bicyclette, qui militait dans les années 70 et 80 en faveur du vélo utilitaire urbain », a ajouté l'élue. 

« Chez Vélo Québec, la mobilité active et autonome des enfants nous tient à cœur. L'aménagement du Jardin du Petit Monde à Bicyclette tombe à point nommé, puisque que nous diffuserons dans les prochains mois un Guide d'implantation des parcs d'éducation cycliste. Nous savons les municipalités de plus en plus curieuses et désireuses d'offrir aux familles des lieux d'apprentissage de ce type. Nous espérons que ce nouvel outil répondra à leurs questions et, qu'elles seront nombreuses à suivre l'exemple du Plateau-Mont-Royal ou de la ville de Drummondville. Nous sommes reconnaissants au Ministère des Transports du Québec qui rend la création de ce guide possible par le soutien du Fonds de la sécurité routière », a déclaré Magali Bebronne de Vélo Québec.

« Le jardin de circulation est un projet innovateur auquel nous sommes fiers d'être associés, car il s'inscrit dans des valeurs qui sont chères à Desjardins soit l'environnement, la jeunesse et la santé des tout-petits » a mentionné Patricia Sarrazin-Sullivan, présidente du conseil d'administration de la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal.

« Le poste de quartier 38 est heureux de participer au lancement du projet parc-éducation cycliste. La sécurité des usagers de la route est notre priorité et ce dès leurs plus  jeunes âge, cette activité s'arrime très bien avec le travail de prévention que nos policiers et policières effectuent dans le quartier auprès des jeunes », a ajouté Marc Lauzon, chef du poste de quartier 38 du SPVM.


« La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) est fière de participer à ce projet qui encourage la pratique sécuritaire du vélo chez les jeunes cyclistes. Par son appui financier au Programme cycliste averti, la SAAQ permet aux élèves de 5e et de 6e du primaire de mettre en pratique la théorie apprise, dont les règles du Code de la sécurité routière » a déclaré Marouan Bel Fakir, Conseiller régional en partenariat de sécurité routière à la SAAQ.