COVID-19
Montréal est au palier préalerte (zone jaune). S'informer

Soutenir l'économie sociale - Montréal lance un appel à projets pour réduire l'enfouissement de matières résiduelles

21 mai 2021

Montréal, le 21 mai 2021 - La Ville de Montréal lance son 2e défi auprès de l'économie sociale nommé « Défi en économie sociale - Agir pour la transition écologique ». Les organismes à but non lucratif et communautaires sont invités à soumettre dans le cadre d'un appel à projets des propositions permettant de réduire l'enfouissement des matériaux de construction ou des vêtements. Le projet retenu bénéficiera d'un soutien financier de 500 000 $.

Dans un souci de réduire l'empreinte environnementale et de contribuer au bien-être des individus et de la collectivité métropolitaine, l'appel à projets permettra de faire émerger des solutions concrètes pour accélérer le virage vers l'économie circulaire et permettra l'atteinte des objectifs du Plan Climat 2030 de Montréal.

La proposition retenue devra réduire la quantité de matières résiduelles acheminées vers des sites d'enfouissement, en priorisant la hiérarchie des 3RV qu'est : la réduction à la source, le réemploi, le recyclage et la valorisation. Le projet devra démarrer le 1er septembre 2021 et se terminer à la même date en 2023. Lien vers l'appel à projets

« Partout sur la planète, les grandes villes cherchent à trouver des solutions innovantes aux enjeux environnementaux que pose l'enfouissement des matières résiduelles. Le secteur de l'économie sociale est non seulement un acteur incontournable dans la relance économique durable de notre métropole, mais l'expertise des entreprises collectives  contribuera sans aucun doute à relever ce défi collectif. J'invite donc les OBNL à participer en grand nombre à cet appel à projets pour améliorer la gestion de nos déchets, mais aussi pour développer et mettre en place les nouveaux modèles d'affaires permettant une réduction à la sources », a déclaré Luc Rabouin, responsable du développement économique et commercial et du design au sein du comité exécutif.

« Le Conseil d'économie sociale de l'île de Montréal (CESIM) reconnaît l'importance d'accélérer la transition écologique dans son plan stratégique. C'est pourquoi, nous saluons la Ville de Montréal de cette initiative et nous sommes convaincus que l'économie sociale montréalaise saura démontrer sa capacité d'innovation pour y répondre », a souligné Édith Cyr, présidente du CESIM.

« Nous saluons l'initiative de la Ville de Montréal de faire appel aux innovations d'entreprises d'économie sociale en matière de circularité. Pour mettre en œuvre des solutions efficaces et transformer positivement notre économie, la concertation et la mobilisation d'une pluralité d'acteurs sont essentielles. Cette initiative est complémentaire du Fonds économie circulaire que nous avons mis sur pied avec la Ville de Montréal et RECYC-QUÉBEC en mars dernier », constate Marc-André Binette, chef adjoint de l'investissement de Fondaction.

« Les membres de CAP Finance offrent des produits adaptés pour soutenir les initiatives innovantes des entreprises d'économie sociale. Ainsi, ils appuient ce type d'initiative qui permettra de voir émerger des solutions innovantes afin de diminuer notre empreinte énergétique globale. Cette bourse renforce un écosystème reconnu pour agir dans les secteurs de l'économie verte. Le réseau des institutions de la finance solidaire est fier de soutenir cet appel à projets », Philippe Garant, président du conseil d'administration de CAP Finance.

Rappelons que dernièrement la Ville de Montréal lançait Agir pour la restauration locale, un appel à projet destiné aux entreprises d'économie sociale qui visait à soutenir le développement des  plateformes locales de promotion, de commandes et de livraisons.