Un site du Centre d'histoire de Montréal

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 1 à 10 de 12 résultats
Le réseau d’aqueduc de Montréal en 1879.

En 1801, de riches marchands montréalais mettent sur pied un réseau privé de distribution de l’eau. La Ville de Montréal lui donnera l’ampleur que nécessitent les besoins croissants de la métropole.

Carte postale de l’hôtel Maples Inn vers 1938 avec des voitures devant la façade

De 1897 à 1985, la clientèle du Maples a pu profiter du lac Saint-Louis, mais aussi des équipements de l’hôtel : une plage, un quai, un terrain de tennis, le premier mini-golf du Canada…

Vue aérienne de la centrale hydroélectrique de la Montreal Island Power Co. sur la rivière des Prairies, vers 1935.

Coulant entre Montréal et Laval, la rivière des Prairies a longtemps été un accès vers le nord et une source d’hydroélectricité. Mais elle a toujours constitué une limite à franchir.

Des enfants se tenant par la main entrent dans l’eau sur une plage

L’été, Henri Malo amenait les Montréalais en bateau vers une petite île du lac Saint-Louis. Là, une plage magnifique et aménagée les invitait à se détendre et à s’évader.

Cette carte postale colorisée montre deux femmes dans une chaloupe, non loin d’un hangar à bateaux aménagé sur les berges du lac Saint-Louis à Lakeside, un secteur de Pointe-Claire.

Dès la fin du XIXe siècle, le charme de Pointe-Claire attire bien des vacanciers montréalais. Là, ils profitent de clubs de navigation, de terrains de sport, mais aussi, admirent les premiers avions.

La gravure montre, en avant-plan, un quai et une embarcation où s’affaire un personnage. En arrière-plan, le moulin de Pointe-Claire, la troisième église Saint-Joachim et le couvent des sœurs de la congrégation de Notre-Dame sont visibles.

Presqu’île s’avançant dans le lac Saint-Louis, la paroisse rurale de Pointe-Claire, reconnaissable à son moulin du XVIIIe siècle, a aussi accueilli un premier couvent dès 1787.

La carte postale montre une voiture et des personnes traversant la rivière des Prairies sur une embarcation vers 1930

Découvrir l’histoire de l’ancienne traverse de Montréal-Nord permet de rencontrer des personnages marquants de ce quartier. La famille L’Archevêque et le docteur Clermont sont de ceux-là.

Groupe de jeunes hommes, du moniteur et de deux prêtres autour d'une piscine.

Pour des raisons d’hygiène, la Ville de Montréal a construit dans les années 1880 des bains publics destinés aux ouvriers. Ces premières installations étaient rudimentaires et réservées aux hommes.

Gravure publicitaire représentant l’atelier de marine du Canada, avec la cale sèche et le chantier naval, incluant la scierie, le hangar à voiliers et l'atelier de chaudronnerie.

En 1846, Augustin Cantin installe les plus vastes ateliers de construction navale de Montréal aux abords du canal de Lachine.

Un groupe d'environ une trentaine d'hommes pose sur le bord de la piscine.

Construit en pleine crise économique, le bain Hogan, ouvert de 1932 à 1991, a marqué la mémoire des habitants de Pointe-Saint-Charles.