Nombre d’heures de véhicules d’incendie en service dotés de personnel par habitant

Description

Cet indicateur mesure le nombre d’heures de véhicules d’incendie en service par habitant. Les véhicules en service font référence aux véhicules dotés de personnel sur une base de 24/7 et disponibles pour répondre aux appels d’urgence. Ils incluent les autopompes, les camions avec échelle, les autopompes-échelles, les camions-citernes, les unités de sauvetage, les camions-citernes de sauvetage, les camions avec air de respiration, les véhicules dédiés aux matières dangereuses, les bateaux de lutte contre les incendies, les fourgonnettes ou voitures de chef aux opérations et de chef de division aux interventions ainsi que les camions de lutte contre les feux de broussailles.

La population est celle de l’agglomération de Montréal. Elle correspond à la population estimée par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) au 1er juillet de chacune des années de référence.

Particularités de la Ville de Montréal

L’agglomération de Montréal se distingue par un niveau de risque d’incendie élevé qui est associé à la densité de population et au développement ainsi qu’à l’âge du patrimoine bâti dans de nombreux quartiers. La présence d’infrastructures particulières sur son territoire (industries, raffineries, installations souterraines, installations de transport et de déplacement de produits dangereux, etc.) augmente le niveau de risque. Le Service de sécurité incendie de la Ville de Montréal (SIM) se doit de mettre en place des mécanismes d’intervention dans l’éventualité d’un sinistre concernant l’un de ces risques ou des combinaisons de ceux-ci. Le nombre de véhicules en service et le nombre de pompiers affectés à chaque véhicule sont des considérations critiques pour fournir une force d’intervention efficace.

Le schéma de couverture de risques définit les critères pour le nombre de véhicules qui sont nécessaires pour assurer un niveau prévu de couverture pour l’agglomération de Montréal ainsi que le nombre de pompiers affectés à chaque type de véhicule.

Représentation graphique de l'indicateur

Tableau des données de la Ville

20132014201520162017
Nombre d’heures de véhicules d’incendie en service dotés de personnel1 340 2801 340 2801 357 8001 350 0001 314 000
Population de l’agglomération de Montréal1 937 9991 974 4081 997 7062 011 7782 025 127
Nombre d’heures de véhicules d’incendie en service dotés de personnel par habitant0,690,680,680,670,65
Écart avec l'année précédente--1,4%0,0%-1,5%-3,0%
Évolution-5,8%

Analyse

Le nombre d’heures de véhicules d’incendie en service dotés de personnel par habitant a légèrement diminué en 2017. En effet, il y a eu une légère réduction du nombre total d’heures de véhicules en service, accompagnée d’une augmentation de la population. Cette mesure poursuit donc sa tendance à la baisse très lente.

La réduction des heures a été causée par le retrait de certains véhicules du service régulier. Les heures rapportées sont uniquement celles qui sont programmées régulièrement. Ces données n’incluent pas l’activation temporaire de plusieurs véhicules supplémentaires pendant les inondations.

Représentation graphique de l'indicateur - Montréal versus les autres villes sélectionnées du REMC

Analyse Montréal versus les autres villes sélectionnées du REMC

Les résultats obtenus par les différentes villes sont directement liés à la politique de déploiement des ressources ou au schéma de couverture de risques de chaque ville. Il faut souligner qu’il est difficile de comparer les données liées à cet indicateur. En effet, les services d’incendie des différentes villes possèdent des flottes de véhicules différentes ainsi que des politiques différentes d’attribution du nombre de pompiers à chaque type de véhicule. Ainsi, il est probable qu’une ville qui a une densité élevée aura moins de véhicules en service, mais plus de pompiers par véhicule qu’une ville avec une population moindre qui est répartie sur un territoire plus grand.

Facteurs d'influence

Facteurs d’influence recensés par le REMC :

— Niveau de service déterminé par le conseil municipal (à noter que certaines casernes abritent à la fois des pompiers professionnels à temps plein et des pompiers volontaires partageant les mêmes installations).
— Géographie et topographie.
— Congestion routière et distance à parcourir (localisation des casernes, zones à couvrir, stratégies de déploiement).
— État des routes.
— Conditions météorologiques saisonnières.
— Densité de la population et degré d’urbanisation : les municipalités qui se caractérisent par une densité de population importante sont plus susceptibles d’afficher des coûts élevés.

Facteur recensé par la Ville de Montréal :

— Nombre de pompiers assignés par type de véhicules d’intervention.
— Nombre de véhicules de chaque catégorie possédés par le Service.

Provenance

REMC

Variables