Coût total du service des incendies par heure de véhicules d’incendie en service dotés de personnel

Description

Cet indicateur considère les activités suivantes : lutte contre les incendies, prévention et éducation en matière de sécurité-incendie, inspections et interventions d’urgence.

Le coût total présenté intègre de surcroît l’amortissement et les coûts du soutien aux activités de l’indicateur. Ces derniers sont une allocation de dépenses institutionnelles indirectes incluant la gestion budgétaire, la comptabilité, la gestion des ressources humaines, les achats, la gestion des stocks, l’informatique, les services juridiques, etc.

Les véhicules en service font référence aux véhicules dotés de personnel sur une base de 24/7 et disponibles pour répondre aux appels d’urgence. Ils incluent les camions-citernes, les camions avec échelle, les autopompes-échelles, les camions-citernes avec pompe, les unités de sauvetage, les camions-citernes de sauvetage, les camions avec air de respiration et éclairage, les véhicules dédiés aux matières dangereuses, les fourgonnettes ou voitures de chef aux opérations et de chef de division aux interventions, ainsi que les camions de brousse.

Particularités de la Ville de Montréal

L’agglomération de Montréal se distingue par un niveau de risque d’incendie élevé associé à son développement ainsi qu’à la densité de sa population. De plus, le patrimoine urbain de Montréal comprend des bâtiments historiques qui ont une grande valeur patrimoniale. En outre, la présence d’infrastructures particulières sur son territoire (industries, raffineries, installations souterraines, installations de transport et de déplacements des produits dangereux, etc.) augmente le niveau de risque. Le Service de sécurité incendie de la Ville de Montréal (SIM) se doit de mettre en place des mécanismes d’intervention dans l’éventualité d’un sinistre concernant l’un de ces risques ou des combinaisons de ceux-ci.

Le nombre de véhicules en service et le nombre de pompiers affectés à chaque véhicule sont des considérations critiques pour le déploiement rapide d’une force d’intervention efficace. Les salaires et les avantages sociaux pour les pompiers composent la plus importante part du budget du SIM.

Représentation graphique de l'indicateur

Tableau des données de la Ville

20132014201520162017
Coûts directs relatifs au service des incendies340 413 282342 206 737351 782 701358 430 727379 741 604
Coûts du soutien aux activités relatifs au service des incendies47 655 79243 493 46337 592 01722 028 84623 494 399
Amortissement relatif au service des incendies13 555 46913 700 09614 375 30114 354 37615 028 977
Nombre d’heures de véhicules d’incendie en service dotés de personnel1 340 2801 340 2801 357 8001 350 0001 314 000
Coût total du service des incendies par heure de véhicules d’incendie en service dotés de personnel299,66298,00297,36292,45318,31
Écart avec l'année précédente--0,6%-0,2%-1,7%8,8%
Évolution6,2%

Analyse

Cet indicateur met en perspective le coût total du service divisé par le total des heures de véhicules d’incendie en service dotés de personnel. Il s’établit en hausse par rapport à 2016, à l’inverse des diminutions modestes établies au cours des années précédentes. Cette augmentation est en partie attribuable à la hausse du coût des salaires et des avantages sociaux en 2017, ainsi qu’aux coûts exceptionnels liés aux inondations du printemps.

Représentation graphique de l'indicateur - Montréal versus les autres villes sélectionnées du REMC

Analyse Montréal versus les autres villes sélectionnées du REMC

En 2017, Montréal se situe dans une position favorable par rapport aux villes comparables. Le coût horaire pour un véhicule d’incendie en service doté de personnel est nettement inférieur à ceux de Toronto et de Calgary, selon cette méthode de calcul, et en dessous de la médiane des quatre villes.

Il faut toutefois souligner qu’il est difficile de comparer les résultats de cet indicateur puisque les services d’incendie des différentes villes ont des flottes de véhicules avec des caractéristiques diverses ainsi que des politiques différentes concernant le nombre de pompiers assignés à chaque véhicule. Il est difficile de comparer directement les résultats des quatre villes en fonction du coût total du service des incendies par heure de véhicules d’incendie en service dotés de personnel. En effet, les différents services utilisent des véhicules qui peuvent compter d’un à quatre pompiers.

Ces arguments sont mis de l’avant dans la comparaison des données de la Ville de Toronto qui dispose à la fois du ratio le plus faible de masse salariale du service des incendies par habitant et, en même temps, du coût total le plus élevé par heure de véhicules d’incendie en service dotés de personnel.

Facteurs d'influence

Facteurs d’influence recensés par le REMC :

— Gravité ou nature du risque : le type de bâtiment et d’occupation du territoire a un impact sur la nature et la gravité des risques encourus par la municipalité (ex. : nombre d’appartements par rapport aux propriétés unifamiliales, le nombre d’hôpitaux, le type de commerces, etc.). La gravité ou la nature du risque a un impact sur le nombre et la typologie des véhicules d’urgence, de même que sur les stratégies de déploiement adoptées.
— Disponibilité d’appareils et d’équipements appropriés et sécuritaires, convenablement entretenus et adéquatement dotés en personnel.
— Niveau de rémunération du personnel et caducité des conventions collectives (échelle salariale gelée en attendant l’issue des négociations ou de la procédure d’arbitrage).
— Densité de la population et degré d’urbanisation : les municipalités qui se caractérisent par une densité de population importante sont plus susceptibles d’afficher des coûts élevés.

Facteurs recensés par la Ville de Montréal :

— Nombre de pompiers assignés par type de véhicules d’intervention.
— Nombre de véhicules de chaque catégorie possédés par le Service.

Provenance

REMC

Variables