Nombre d’employés affectés aux opérations de lutte contre les incendies pour 1 000 habitants

Description

Cet indicateur recense le nombre d’employés affectés aux opérations de lutte contre les incendies pour 1 000 habitants.

La population de l’agglomération de Montréal utilisée pour le calcul de l’indicateur correspond à la valeur estimée par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) au 1er juillet de l’année de référence, comme l’atteste le décret annuel du gouvernement provincial. Cette source a été choisie pour être arrimée à celle qui est utilisée pour produire le rapport financier annuel de la Ville.

Particularités de la Ville de Montréal

L’agglomération de Montréal se distingue par la densité de la population et du développement, en particulier dans les quartiers centraux de la Ville. Le niveau de risque d’incendie et d’autres périls dans ces quartiers est très élevé, ce qui nécessite des actions de prévention et des mécanismes d’intervention renforcés dans l’éventualité d’un sinistre. La complexité de l’infrastructure crée des défis supplémentaires tels que la protection du réseau piétonnier souterrain de 32 kilomètres. La présence des industries et des raffineries ainsi que le transport des matières dangereuses par plusieurs modes sur son territoire sont également des préoccupations importantes. Il est à noter qu’à Montréal, plus d’une quarantaine d’installations détiennent au moins une substance toxique ou inflammable listée dans le Règlement sur les urgences environnementales (RUE) du gouvernement fédéral.

Le nombre de pompiers affectés aux opérations est déterminé par les normes de niveau de service qui sont incorporées dans le Schéma de couverture de risque d’incendie. Le schéma a été produit à la suite de l’analyse détaillée des niveaux de risque dans chaque arrondissement et chaque ville liée de l’agglomération.

En plus du rôle de protection de la ville et de ses habitants contre les incendies et autres risques, le Service de sécurité incendie de la Ville de Montréal (SIM) assume depuis 2009 le rôle de premier répondant. Les interventions menées à ce titre constituent aujourd’hui approximativement 61 % des interventions du SIM. Cette fonction est réalisée par les mêmes employés qui répondent également aux incendies et aux autres types d’incidents d’urgence.

Représentation graphique de l'indicateur

Tableau des données de la Ville

20142015201620172018
Nombre d’employés affectés aux opérations de lutte contre les incendies2 4252 4222 3912 3702 360
Population de l’agglomération de Montréal1 974 4081 997 7062 011 7782 025 1271 999 883
Nombre d’employés affectés aux opérations de lutte contre les incendies pour 1 000 habitants1,231,211,191,171,18
Écart avec l'année précédente--1,6%-1,7%-1,7%0,9%
Évolution-4,1%

Représentation graphique de l'indicateur - Montréal versus les autres villes sélectionnées du REMC

Analyse Montréal versus les autres villes sélectionnées du REMC

Montréal a un niveau de risque élevé et le SIM mène un très grand nombre d’interventions chaque année. Bien que la majorité de ces interventions soient pour les services des premiers répondants, il faut garder à l’esprit que ce sont les mêmes pompiers qui sont appelés à combattre les incendies.

Facteurs d'influence

Facteurs d’influence recensés par le REMC :

— Niveau de services déterminé par le conseil municipal.
— Gravité ou nature du risque : le type de bâtiment et d’occupation du territoire a un impact sur la nature et la gravité des risques encourus par la municipalité (ex. : nombre d’appartements par rapport aux propriétés unifamiliales, le nombre d’hôpitaux, le type de commerces, etc.). La gravité ou la nature du risque a un impact sur le nombre et la typologie des véhicules d’urgence, de même que sur les stratégies de déploiement adoptées.
— Niveau de rémunération du personnel et caducité des conventions collectives (échelle salariale gelée en attendant l’issue des négociations ou de la procédure d’arbitrage).
— Densité de la population et degré d’urbanisation : les municipalités qui se caractérisent par une densité de population importante sont plus susceptibles d’afficher des coûts élevés.
— Distance à parcourir (localisation des casernes, zones à couvrir, stratégies de déploiement).

Facteurs recensés par la Ville de Montréal :

— Nombre de pompiers assignés par type de véhicules d’intervention.
— Âge du parc immobilier.

Provenance

REMC

Variables