Accueil

Infrastructures routières

En matière d’infrastructures routières, la Ville de Montréal assure la fonctionnalité du réseau de rues, considérant l'exploitation, l'entretien, le maintien, l'aménagement et le développement des infrastructures.

Liste des indicateurs

Cet indicateur du MAMOT prend en considération les coûts des activités suivantes : les opérations associées à l’enlèvement de la neige des voies et des trottoirs, soit le déblaiement et le chargement de la neige, l’épandage d’abrasifs et l’exploitation des sites de déversement de la neige. Le coût de l’enlèvement de la neige par kilomètre de voie est constitué des dépenses de fonctionnement et d’amortissement, desquelles sont déduits les services rendus (par exemple : revenus pour le déversement dans les sites de gestion ...

Visualiser l'indicateur

Cet indicateur considère les coûts relatifs aux activités suivantes : déneigement et chargement de la neige, contrôle du verglas par l’épandage de sel et d’abrasifs, exploitation des sites de gestion de la neige et activités de veille météorologique. L’entretien hivernal des trottoirs et des stationnements est par définition exclu. Le coût total présenté intègre de surcroît l’amortissement et les coûts de soutien aux activités de l’indicateur. Ces derniers représentent une allocation de dépenses institutionnelles indirectes incluant la gestion budgé...

Visualiser l'indicateur

Cet indicateur considère principalement les coûts relatifs aux réparations des nids-de-poule, aux scellements des fissures, aux réparations mineures, au nettoyage des rues ainsi que les coûts administratifs afférents. Les coûts relatifs aux voies non pavées, aux ponts et tunnels, à l’entretien des abords des routes, aux opérations de gestion de la circulation ainsi qu’à l’entretien hivernal des routes, trottoirs et stationnements sont par définition exclus. Le coût total présenté intègre de surcroît l’amortissement et les coûts du soutien aux activités de l’...

Visualiser l'indicateur

Cet indicateur du MAMOT considère les coûts liés aux activités suivantes : les opérations d’entretien et de réfection des chaussées et des trottoirs, ainsi que le nettoyage et le balayage des voies publiques. Le coût de la voirie municipale par kilomètre de voie est constitué des dépenses de fonctionnement et d’amortissement, moins les services rendus (par exemple : revenus pour la réfection de coupes). Sont également inclus les coûts indirects du soutien administratif et technique. Ces derniers représentent une allocation de dépenses institutionnelles indirectes incluant la ...

Visualiser l'indicateur

Cet indicateur considère principalement les coûts relatifs aux routes pavées et non pavées, aux ponts et caniveaux, aux abords des routes, aux opérations de gestion de la circulation ainsi qu’à l’entretien hivernal des routes, trottoirs et stationnements. On entend par opérations de gestion de la circulation les activités liées au marquage de la chaussée, à son éclairage, aux feux de circulation, aux panneaux de signalisation, aux dispositifs de sécurité, à l’entretien des pistes cyclables et des passages à niveau ainsi que les études et rapports portant sur la circulation. La gestion ...

Visualiser l'indicateur

Cet indicateur mesure le pourcentage de ponts, de ponceaux et de viaducs qui ont une travée de plus de trois mètres dont l’état des composants principaux est coté « bon » à « très bon ». On entend par composants principaux les structures porteuses telles que le tablier, les poutres, la culée et les fondations. Les composants secondaires sont ceux qui permettent de répartir la charge sur les composants principaux, de supporter la charge du vent et de stabiliser les composants principaux (trottoirs, contreventements, murs de lestage...).

Visualiser l'indicateur

Cet indicateur mesure le pourcentage de kilomètres de voie pavée dont l’état est coté « bon » à « très bon » ou dont les besoins de réfection ne sont pas estimés nécessaires avant cinq ans. Une voie est pour sa part définie comme une subdivision longitudinale de la chaussée permettant la circulation ou le stationnement de véhicules et est représentée par une largeur standard de 3,65 mètres. La méthodologie de classification des voies est présentée dans le règlement 239/02 de l’Ontario relatif aux normes d’entretien minimales des ...

Visualiser l'indicateur

Cet indicateur recense le nombre de véhicules-kilomètres par kilomètre de voie de classes 1 à 3. Le véhicule-kilomètre est une unité de mesure permettant d’évaluer le niveau de circulation routière et correspond à la somme annuelle connue ou estimée de la circulation quotidienne sur un tronçon de route. Une voie est pour sa part définie comme une subdivision longitudinale de la chaussée permettant la circulation ou le stationnement de véhicules et est représentée par une largeur standard de 3,65 m. La méthodologie de classification des voies est présentée ...

Visualiser l'indicateur

Une voie est pour sa part définie comme une subdivision longitudinale de la chaussée permettant la circulation ou le stationnement de véhicules et est représentée par une largeur standard de 3,65 m. La méthodologie de classification des voies est présentée dans le règlement 239/02 de l’Ontario relatif aux normes d’entretien minimales des routes municipales. Elle est établie en fonction de deux facteurs : le débit journalier moyen annuel et la vitesse maximale autorisée. La population de la Ville de Montréal utilisée pour le calcul de l’indicateur correspond à ...

Visualiser l'indicateur