Yufei Li | Un album

Yufei Li

Témoignage

Si tu vois cet album pour la première fois, tu dois estimer que c’est une chose très normale. C’est vrai, il n’y a pas de particularité sur cet objet, mais ça me fait quelque chose. Je l’ai obtenu quand je suis venu au Canada. Mon ami me l’a donné. Actuellement, chaque fois que je l’examine, je me souviens des heures exquises que nous avons passées.

Dur était mon meilleur ami quand j’étudiais à l’école en Chine. Nous étions inséparables comme le corps et son ombre. Pendant la récréation, on s’amusait ensemble. Quand j’allais faire un examen, je repassais les leçons en compagnie de Dur. Car une chose de notre amitié s’est approfondie. C’était un jour où il y avait de la pluie. Quand je regardais dans le ciel, je me faisais des soucis. À ce moment, je ne pouvais pas trouver de moyen pour rentrer chez moi parce qu’il y avait de la pluie, mais je n’avais pas pris de parapluie. À ce moment, Dur apparait et m’apporte de l’espoir. Il m’a donné son parapluie sans parler. J’étais surpris, je lui demandais comment il allait rentrer chez lui si j’apportais son parapluie. Il m’a répondu en souriant que son père allait le chercher. C’est comme ça que je suis arrivé à la maison avec succès.

Le deuxième jour, Dur n’est pas allé à l’école, il était malade. Quelqu’un m’a dit que Dur est rentré chez lui tout seul sans le parapluie. Après avoir entendu cela, j’étais ému jusqu’aux larmes par son action. Finalement, on a dû se séparer. Juste avant mon départ au Canada, il m’a donné cet album. Dans cet album, il y a plusieurs photographies de nous. Il m’a dit que, si je pense à lui, je regarde cet album et je peux me souvenir des heures exquises que nous avons passées. Je suis fier d’avoir un ami comme lui. J’espère que notre amitié continuera à jamais.

Mon histoire

Mes premières impressions de Montréal

J’ai vu les gens.

Ma première journée à Montréal

J’ai dormi toute la journée.