Mei Takahashi | Un kimono

Mei Takahashi

Mei Takahashi, classe de Jean-Louis Lefebvre et Catherine Lemieux, école PGLO

Témoignage

Mon trésor de famille : le kimono

Bonjour. Je m’appelle Mei Takahashi. Je suis japonaise et j’ai 13 ans. D’abord, mon trésor de famille est un kimono. C’est un vêtement traditionnel de mon pays, le Japon.

Le kimono est fabriqué depuis 749. Anciennement, les gens le portaient durant leur vie quotidienne. C’était seulement les gens riches qui portaient le kimono. Les gens pauvres s’habillaient avec un autre vêtement traditionnel appelé yukata. La différence entre le kimono et le yukata, c’est que le kimono est fait de soie tandis que le yukata est fait de tissu ordinaire.

À l’époque contemporaine, le kimono était porté comme vêtement civil par les femmes. Elles déposaient souvent leur kimono dans un furoshiki, qui est un carré de tissu servant à envelopper et transporter de petits objets importants. Moi, je l’ai mis dans ma petite étagère, car je ne l’utilise pas souvent. Je porte le kimono pendant les fêtes ou quand je suis invitée pour le thé.

En 2013, quand j’avais 11 ans, ma grand-mère me l’a donné comme cadeau d’anniversaire. Elle m’a dit qu’elle l’a choisi avec ma mère. J’étais très émue de recevoir un kimono, car je disais souvent à ma mère que je voulais en avoir un.

J’aime mon kimono, car c’est rare, et parce que c’est le premier cadeau que ma mère et ma grand-mère m’ont choisi ensemble. Un jour, je donnerai ce kimono à mon enfant, si c’est une fille.

Mon histoire

Mes premières impressions de Montréal

Mes premières impressions de Montréal, c’était que les bâtiments étaient grands et que les routes étaient larges. De plus, je n’avais pas imaginé que la langue maternelle est le français.

Ma première journée à Montréal

La première journée à Montréal, je suis restée chez moi, car je ne comprenais pas le français.

Ce que j'aime le plus de Montréal

La neige.

Ce que j'aime le moins de Montréal

Les graffitis sur les murs.