Maria Salem | Un plat

Maria Salem et son trésor de famille

Maria Salem et son trésor de famille

Témoignage

Je me présente, je m’appelle Maria Salem. Je suis née en Arabie Saoudite et je suis d’origine égyptienne. Je vais vous présenter mon objet le plus important et le plus cher pour moi. Mon objet est un plat pharaonique, il appartient à notre famille. L’objet a mon âge. Sa fonction : il représente mon pays d’origine et il est considéré comme l’une des décorations de la maison.

Mon objet est fait en acier, l’aspect extérieur est à la fois lisse en arrière et rugueux en avant. La forme de l’objet est circulaire comme un plat, la taille est plutôt mince et le poids, léger comme une feuille. Il représente un mélange de couleur brune, dorée, beige et noire. Le plat pharaonique symbolise toute la dynastie des pharaons exprimée par les rois et les reines les plus célèbres de cette époque-là. En arrière du plat, on peut voir la carte de mon pays et les pays à côté. L’objet coûte environ 100 livres égyptiennes, alors il est bon marché. Le plat est fait à la main avec beaucoup de sculptures gravées. 

Quand j’étais petite, je jouais avec mes jeux. Une fois, j’essayais de jouer avec un plat et je me suis cognée sur le mur. Le plat s’est plié en deux et mon père m’a punie et il m’a interdit de jouer avec ces choses-là. Il est allé au magasin pour le réparer. Quand j’avais neuf ans, ma mère m’avait demandé de lui apporter son café. J’ai pris le plat et j’ai mis le café dessus. Puisque le café était très chaud, je l’ai renversé par accident. Il est tombé sur ma tête et je suis allée à l’hôpital. Quand je suis revenue, j’ai trouvé la moitié du plat brisé. Mon père est allé pour la deuxième fois au magasin pour le réparer.

Depuis ma naissance, c’est-à-dire le 9 décembre 1999, cet objet vit parmi nous. Le plat pharaonique était présent pendant tous les moments de ma vie, soit de malheur ou de bonheur. Il a vécu le décès de mes grands-mères et de mon grand-père, et il a vécu aussi tous mes anniversaires et a goûté à mes cadeaux. Mon père avait commandé dix plats d’un sculpteur et il a pris trois jours pour les terminer. L’objet a vécu avec nous en Arabie Saoudite jusqu’à mes dix ans, puis on l’a pris avec nous en se rendant au Canada. 

Aujourd’hui, il vit toujours avec nous, c’est la première des choses que je vois dès mon retour de l’école. Cet objet connaît toute mon histoire et tous mes secrets puisque chaque soir, je lui raconte tout. Le plat pharaonique est mon plus beau cadeau parce qu’il me fait toujours penser à mon cher pays dont je suis fière. J’ai choisi cet objet pour vous informer que les pharaons ont vécu en Égypte il y a sept millions d’années. Ce sont eux qui ont construit les pyramides qui représentent l’une des Sept Merveilles du monde.