Kaleil Jose Cifuentes Abril | Une médaille

Photo d'un élève et de son trésor de famille

Témoignage

Je m’appelle Kaleil Cifuentes, je viens de Colombie, je suis arrivé au Canada le 3 septembre 2015 et j’ai 16 ans. Le trésor de famille que j’aimerais présenter, c’est une médaille que mon père m’a laissée.

C’est une médaille de forme ronde qui mesure environ 1,5 cm de largeur, elle est d’une longueur de 1,5 cm et d’une épaisseur de 2 mm; elle a un bord en or couvrant le morceau de pierre émaillé. Au centre, sur un fond blanc, apparait l’image de Jésus et, sur l’autre face, sur un fond rose et bleu, celle de la Vierge du Carmen avec un enfant dans les bras.

Mon père portait cette médaille depuis qu’il était enfant parce que mon grand-père lui disait que, s’il l’avait tout le temps sur lui, s’il priait constamment les saints et s’il faisait les choses correctement, il accomplirait ses buts étant grand.

Ma mère me racontait que tous les projets qu’il a entrepris ont été réalisés. En plus, son souhait le plus profond d’avoir des enfants en bonne santé a été exaucé aussi avec la naissance de ma sœur Tiffany. Malheureusement, plus tard, mes parents sont passés par une épreuve difficile lorsque ma mère a accouché d’un deuxième enfant né très malade et qui est décédé un mois plus tard. Ce moment difficile a poussé ma famille, et surtout mon père, à s’accrocher nouvellement et encore plus fort à sa médaille. Il avait demandé un fils, et sa foi a eu raison encore une fois.

L’année passée, j’ai demandé à ma mère comment mon père est mort, elle m’a répondu : « Les personnes pures sont convoitées pas Dieu, elles sont portées très tôt au ciel. »

Pour moi, cette médaille a une valeur sentimentale plus qu’autre chose. C’est un héritage familial chargé de sens pour moi, il est passé de père en fils, de génération en génération. En le voyant, je me souviens des histoires que ma mère m’a racontées sur mon père que je n’ai pas beaucoup connu.

Cette médaille, je la porterai quand j’aurai 17 ans et, dans le futur, je la léguerai à mes enfants.