Bashar Eskandar | Le drapeau syrien

Bash Eskandar et son trésor de famille

Bashar Eskandar et son trésor de famille

Témoignage

Ce que je vais présenter, c’est un objet très précieux et important qui a une grande valeur personnelle pour moi, mais aussi une histoire triste. C’est le drapeau syrien, un symbole de résistance pour les Syriens, des armoiries qui résument la douleur causée en Syrie.

Ce drapeau est rectangulaire, de taille moyenne et orné de tranches de fils jaunes le long de ses côtés. Il est divisé en trois zones horizontales de trois couleurs différentes. Ces couleurs sont : le rouge en haut, le noir en bas et le blanc au milieu. Deux étoiles vertes se situent au milieu de la zone blanche. Mon drapeau est fait en satin et il est lisse. 

Le drapeau syrien actuel fut adopté pour la première fois en 1958 et c’était le drapeau de l’union entre la Syrie et l’Égypte. La couleur rouge symbolise le sang et les sacrifices des martyrs. Le blanc signifie la pureté et c’est le symbole de l’époque de paix et de stabilité. Le noir représente l’époque la plus mauvaise, car il y a eu beaucoup d’arriérations, de guerres et d’occupations dans les pays arabes. Les deux étoiles symbolisent la Syrie et l’Égypte.

Ce drapeau spécial m’a accompagné dans plusieurs moments de joie et de chagrin. Avec lui, je participai à la première manifestation de ma vie, qui s’est tenue à Montréal. On atteignit les 2000 Syriens dans un parc. De plus, des centaines de drapeaux syriens étaient fièrement levés. On tint tous ensemble le plus grand drapeau syrien au monde, qui est de 233 mètres de longueur. Tout le monde criait tellement fort qu’on nous entendait parfaitement aux alentours du parc. On criait tous d’une seule voix : « le Dieu… la Syrie… Bashar et c’est tout ! ». C’était une manifestation qui a supporté le président Bashar Al-Assad, l’armée et le peuple syrien.

De plus, il a été témoin de moments extrêmement tristes qui ont précédé mon départ de la Syrie. Ce magnifique drapeau était allongé sur mon dos pendant que je pleurais et embrassais les membres de ma famille pour la dernière fois. Ce drapeau est un objet vraiment indispensable pour moi.

Mon oncle me confia ce magnifique drapeau avant qu’il parte joindre l’armée syrienne. J’avais passé des moments exceptionnels avec lui : on se promenait en voiture partout dans la ville, je l’aidais dans sa petite librairie… Je me sentais très mal de quitter ma famille et mon beau pays. Alors, mon oncle me donna ce drapeau et il me demanda de le garder pour ne pas oublier mon patrimoine, mon pays et ma famille. « Voici le drapeau de ton pays. Défends-le. Si ce drapeau tombe, ton pays perd. » Ce sont les mots de mon oncle qui m’ont obligé à choisir cet objet souvenir extraordinaire.