Aida Kia Darbandsari | Une boîte d'incrustation

Aida Kia Darbandsari

Aida Kia Darbandsari, classe de Tirou Tiroumourougane, école Saint-Henri

Témoignage

Bonjour. Je m’appelle Aida. Je suis iranienne. J’ai 14 ans et c’est depuis 8 mois que je suis arrivée au Canada. J’étudie dans l’école Saint-Henri, au foyer A03.

J’ai apporté à Montréal une chose qui est très chère pour moi, c’est une boîte d’incrustation ou khatam kari. Le khatam kari est un très ancien art de l’Iran qui date de plus de 1000 ans. Ma boîte est en cuivre, en bois et en os d’animaux, comme la vache ou la chamelle.

L’histoire de ma boîte remonte à trois ans, quand on a voyagé à Shiraz avec ma tante. Shiraz est une métropole de l’Iran avec beaucoup de monuments historiques. L’un de ces monuments s’appelle la citadelle Karimkhani ou Arge Karim Khani. C’était le palais d’un roi qui s’appelait Karim Khan Zand. Ma tante et moi, nous avons visité une « exposition-vente-d’artisanat ». Ma tante a acheté une boîte traditionnelle pour ma mère. Il y a des inscriptions sur cette boîte qui indiquent l’endroit et la date de fabrication. Chez nous, nous l’avons utilisée comme une boîte décorative jusqu’au moment où ma mère me l’a donnée. J’ai mis tous mes cadeaux dans cette boîte. Je la considère toujours comme une boîte de souvenirs. Cette boîte est un trésor pour moi parce qu’elle me rappelle les mémoires de mon pays, l’Iran.

Mon histoire

Mes premières impressions de Montréal

Pour l’anniversaire de ma mère, moi et mon père avons décidé de lui acheter un cellulaire. Nous sommes allés à la station McGill avec nos amis. J’ai choisi un bon cellulaire pour elle et elle a été surprise. Le soir nous avons fêté son anniversaire et on a mangé un grand gâteau.

Ma première journée à Montréal

J’ai marché dans les rues avec mon père et ma sœur et on a parlé des nouvelles choses à Montréal. On a vu beaucoup d’écureuils qui cherchaient leurs repas.

Ce que j'aime le plus de Montréal

J’aime les magasins.

Ce que j'aime le moins de Montréal

Je n’aime pas la neige.