Les risques d’incendie associés aux opérations de cuisson sont aussi présents dans les garderies. Plus le nombre de repas préparés pour les enfants est élevé, plus le risque d’incendie s’accroit. Normalement, lorsqu’utilisés dans d’autres locaux qu’un logement ou une habitation unifamiliale, les appareils de cuisson devraient être protégés par un système de hotte d’extraction et de protection contre les incendies.

La protection incendie disponible

Un système de hotte d’extraction et de protection contre les incendies homologué protégera l’appareil de cuisson, l’intérieur de la hotte d’extraction ainsi que le conduit qui évacue les vapeurs de graisse à l’extérieur. De ce fait, les appareils de cuisson des garderies qui accueillent plus de neuf personnes devraient être munies de ces dispositifs de protection.

Les conditions d’atténuation

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) permet, dans les garderies accueillant plus de neuf personnes, des assouplissements concernant la protection des appareils de cuisson.

Voici un résumé de ce qu’énonce le site Internet de la RBQ :

« Dans la plupart des garderies, la cuisinière dessert plus de 9 enfants, et les installations de ventilation ne sont pas conformes à la norme NFPA-96.

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) accepte que l’installation de ventilation ne soit pas conforme à la norme NFPA-96 aux conditions suivantes :

  • La cuisinière de type résidentiel est électrique;
  • La hotte de type résidentiel comporte un conduit d’évacuation donnant directement sur l’extérieur;
  • Le conduit d’évacuation est en matériau incombustible;
  • Au menu, il n’y a aucun aliment frit dans l’huile et peu de vapeur grasse se dégage des aliments qui y sont cuits;
  • Un extincteur de type adapté à un feu de cuisson est installé dans la cuisine, à proximité de la cuisinière;
  • Lorsque deux cuisinières sont installées dans la cuisine, elles doivent être séparées l’une de l’autre d’au moins 300 mm par un comptoir ayant un revêtement en matériau incombustible.

Cela s’applique à toutes les garderies du Québec et les CPE affiliés avec le ministère de la Famille accueillant entre 10 et 100 enfants, peu importe le nombre d’étages et la superficie du bâtiment dans lequel elles sont situées. Si ces exigences sont respectées, il n’est pas requis d’acheminer une demande de mesure différente à l’autorité compétente, cette installation est réputée conforme à la réglementation. Toutefois, cette décision ne doit pas être interprétée comme une approbation au projet et elle ne dispense pas le demandeur d’obtenir toute autre autorisation par toute loi ou tout règlement, le cas échéant. »