Nous joindre

  • Téléphone : 311

La future rue Saint-Paul

Projet

Consultez la galerie de photos

La Ville propose de renforcer le caractère identitaire de la rue Saint-Paul, la rue fondatrice de Montréal, qui constitue encore aujourd’hui l’artère commerciale principale du site patrimonial du Vieux-Montréal. Avec un aménagement sobre, la Ville souhaite révéler l’architecture remarquable des bâtiments et des places publiques qui bordent Saint-Paul.

Contexte

La rue Saint-Paul est la rue fondatrice de Montréal. L’ancien chemin sinueux de largeur variable doit être réaménagé. La Ville souhaite profiter de cette occasion unique pour offrir aux Montréalais un nouvel aménagement de qualité, une rue Saint-Paul, plus agréable et dynamique. Au terme d’une discussion citoyenne en plusieurs étapes, la Ville présente un projet qui répondra aux besoins et aux aspirations des commerçants, des usagers de la rue et des riverains.

Afin d’y rendre la promenade et l’expérience commerciale plus agréables, la Ville en fera une rue partagée à l’année: un espace public de 1,3 km où cyclistes et automobilistes circuleront à basse vitesse (20 km/h), mais où le piéton aura priorité. Le trottoir sera élargi, la chaussée sera rétrécie à 5,5 m. Dans la portion la plus large de la rue, 2 mètres de chaussée seront transformés en trottoir.

La future Saint-Paul sera un lieu convivial, un lieu de découvertes historiques et d’échanges. Le concept d’aménagement mise sur des matériaux sobres et nobles afin de mettre en valeur la qualité architecturale des bâtiments qui la bordent. Le projet inclut également la modernisation de l’éclairage urbain, en accord avec le Plan lumière du Vieux-Montréal.

Pour répondre aux demandes des personnes ayant des limitations fonctionnelles, la différence entre trottoir et chaussée sera soulignée par une couleur, une texture et une dénivellation entre les deux espaces.

La Ville accordera aussi une importance particulière au réaménagement des parvis du marché Bonsecours, de la chapelle Notre-Dame-du-Bonsecours et de la place Royale qui redeviendront des espaces de rencontre dégagés et animés.

Objectifs du projet

  • Revoir l’aménagement du domaine public afin d’améliorer la convivialité, la mobilité urbaine et l’expérience des usagers de la rue Saint-Paul;
  • Mettre en valeur le caractère patrimonial de la rue fondatrice de Montréal;
  • Mettre à niveau les infrastructures souterraines, les réseaux techniques urbains, les aménagements de surface et l’éclairage afin d’éviter les interventions majeures sur la rue pour les décennies à venir;
  • Assurer la vitalité commerciale de la rue.

Projet

  • Remplacement des revêtements de surface très détériorés par des pavés de granit et des trottoirs en béton granulaire.
  • Mise à niveau des infrastructures souterraines et des réseaux techniques urbains. Ceci implique l’excavation de la rue et le remplacement des revêtements de surface de façade à façade.
  • Tronçon de 1,3 km de la rue Saint-Paul réalisé en 3 phases:
    1. Le secteur est de la rue Saint-Paul, de la rue Berri à la place Jacques-Cartier incluant la côte Berri, les rues Bonsecours et du marché Bonsecours, les parvis du marché Bonsecours et de la chapelle Notre-Dame-de-Bonsecours ;
    2. Le secteur centre, de la place Jacques-Cartier à la rue Saint-Sulpice
    3. Le secteur ouest, de la rue Saint-Sulpice à la rue McGill, incluant le parvis de la place Royale.

Enjeux

Les scénarios d’aménagement et de réalisation répondent à plusieurs préoccupations :

  • La rue Saint-Paul sera une rue partagée en tout temps, de Berri à McGill.
  • Le nouvel aménagement consolidera le statut de la rue comme lieu de destination pour les Montréalais et les visiteurs en appuyant la vitalité de ses activités économiques et en préservant son caractère identitaire et patrimonial.
  • Au terme de la phase 1 - de la rue Berri à la place Jacques-Cartier - , les espaces de stationnement pour résidents (vignettes) seront maintenus; quant aux 59 cases de stationnement avec parcomètre, 15 seront maintenues sur la Saint-Paul et 11 seront relocalisées sur la rue de la Commune.
  • • Le concept tient compte des préoccupations des personnes à mobilité réduite qui ont été intégrées au processus de réflexion.
  • Compte tenu de l’étroitesse de la rue Saint-Paul, la Ville devra excaver de façade à façade afin de mettre à niveau d’abord les infrastructures souterraines, puis les revêtements de surface.
  • Compte tenu des contraintes techniques liées aux travaux d’archéologie et de la pose des pavés de granit, les travaux devront être interrompus l’hiver.
  • Afin de ne pas nuire aux festivités entourant le 375e de Montréal, il n’y aura aucuns travaux en 2017.

Soutien à l’activité commerciale

La rue Saint-Paul pourrait être admissible à un nouveau programme PR@M de soutien aux artères en chantiers, annoncé par le maire en 2015, dont les critères de qualification restent à préciser.

En parallèle, la Ville et la SDC du Vieux-Montréal travaillent à développer des outils afin de soutenir les commençants, à attirer la clientèle et à se démarquer malgré les travaux.

Travaux en cours

Les travaux dans le secteur Est se poursuivront jusqu’en 2018. Suivez-en l’évolution en cliquant ici :

Pour ne pas affecter les célébrations du 375e anniversaire de Montréal, il est prévu que les travaux feront relâche en 2017.

La démarche de discussion citoyenne

La Ville de Montréal a organisé quatre soirées citoyennes. La première étape avait pour objectif d'identifier les besoins et les préoccupations des riverains, des commerçants. La deuxième étape a permis de consulter les riverains sur le partage de l’espace public et trois scénarios préliminaires d’aménagement.

De manière générale, les participants adhéraient aux objectifs et constataient que leur mise en œuvre commandait le retrait des places de stationnement. Ils recommandaient aussi de :

  • Concevoir un projet inscrit dans la continuité quant à la circulation, la géométrie et les matériaux.
  • Définir des solutions adaptées à chaque tronçon.
  • Créer un environnement pouvant s’adapter aux usages saisonniers de la rue.
  • Limiter et compenser les impacts du projet sur le stationnement.
  • Rehausser la qualité et l’entretien du domaine public.

Ces constats conduisaient à adopter les repères suivants quant aux aménagements :

  • Maintenir la distinction entre la chaussée et les trottoirs.
  • Améliorer l’accessibilité et la sécurité des piétons sans en faire un mail piétonnier.
  • Créer un espace pour tous les usagers de la rue.

Investissements prévus

  • La phase 1 est évaluée à 16,7 M$ dont 3 M$ financé par le ministère de la Culture et des Communications du Québec dans l’Entente sur le développement culturel de Montréal.

Publications