Nous joindre

  • Téléphone : 311

Secteur Champ-de-Mars

Situé dans l’arrondissement de Ville-Marie, le secteur nommé Champ-de-Mars est délimité par le boulevard René-Lévesque au nord, les rues Amherst à l’est, Notre-Dame au sud et De Bleury à l’ouest. Il s’agit d’un secteur en pleine transformation, qui accueille des milliers de visiteurs et de travailleurs quotidiennement. Localisé en partie à l’intérieur des limites du site patrimonial de Montréal, à l’entrée de la Cité administrative et au cœur des grandes institutions montréalaises, le secteur bénéficie d’une identité forte, marquée par un paysage urbain diversifié et empreint de l’évolution historique de Montréal.

Le projet secteur Champ-de-Mars regroupe un ensemble d’interventions visant à définir un cadre urbain attrayant et de grande qualité.

Agrandir

Objectifs

  • Créer un réseau de lieux publics accueillants et animés;
  • Tisser des liens avec les quartiers limitrophes;
  • Bonifier les parcours piétonniers et cyclables;
  • Réduire l’impact autoroutier;
  • Mettre en valeur le patrimoine bâti, en particulier celui de la Cité administrative, et le bassin d’œuvres d’art public;
  • Ancrer le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) à son quartier et bonifier l’aménagement du domaine public à ses abords;
  • Améliorer l’animation urbaine et la cohabitation entre les différentes clientèles fréquentant les lieux publics : usages de proximité, activités saisonnières, événements;
  • Favoriser la participation citoyenne à toutes les étapes du projet.

Contexte

Dans les années 1970, la construction de l’autoroute Ville-Marie a créé une brèche importante entre le Vieux-Montréal et le centre-ville. La construction du Palais des congrès en 1984 et du Centre de commerce mondial en 1992, suivie de celle du Quartier international de Montréal en 2000 et du centre de recherche du CHUM (CRCHUM) en 2013, ont permis de réparer en partie cette fracture urbaine en recouvrant des portions de l’autoroute.

Un autre tronçon de l’autoroute, celui-ci aux abords de la station du métro Champ-de-Mars, a récemment été recouvert par le ministère des Transports (MTQ) en guise de legs du Gouvernement du Québec pour le 375e anniversaire de la fondation de Montréal. En plus du recouvrement, le MTQ a procédé à l’aménagement d’une place publique transitoire en vue d’un aménagement définitif par la Ville, soit la place des Montréalaises.

L’augmentation de l’affluence dans ce secteur due aux projets immobiliers privés et à l’implantation d’un hôpital universitaire (CHUM) met en évidence la nécessité de modifier l’environnement en faveur des déplacements piétons et cyclistes. Finalement l’importance stratégique de ce lieu donne une occasion unique à la Ville d’entretenir un dialogue avec la communauté afin de réaliser des projets identitaires, novateurs et de haute qualité.

Composantes du projet

Plusieurs projets d’aménagement municipaux majeurs sont inclus dans le périmètre du projet secteur Champ-de-Mars :

  • le réaménagement du square Viger qui subira une transformation majeure vers un square visuellement dégagé, contemporain, convivial, sécuritaire et accessible. Un important travail de mise en valeur de l’art public est au cœur même de ce projet d’aménagement. L’ensemble de ces efforts permettra à ce tout premier square montréalais de retrouver ses lettres de noblesse, au bénéfice de tous ceux qui se réapproprieront les lieux
  • la création de la place des Montréalaises, aux abords de la station de métro Champ-de-Mars, permettra de rehausser la verrière de Marcelle Ferron (1966). Dans la perspective de susciter les solutions les plus créatives et innovatrices pour l’aménagement définitif de la place, la Ville lançait en juin 2017 un concours international d’architecture de paysage pluridisciplinaire pour la place des Montréalaises. Ce concours visait l’aménagement d’une place publique identitaire ainsi que la construction d’une passerelle piétonne permettant d’atteindre le Champ-de-Mars. En septembre 2018, la Ville dévoilait le lauréat du concours : Lemay + Angela Silver + SNC-Lavalin. Le concept lauréat se caractérise par un pré fleuri s’élevant vers le sud pour rejoindre le Champ-de-Mars. Ce plan incliné, permettant de recouvrir la bretelle Saint-Antoine de l’autoroute Ville-Marie et d’unifier les deux secteurs de la place, propose à la fois un lieu d’arrêt et de rassemblement, un belvédère sur la ville et une place de déambulation. Consultez le site web du Bureau du design pour tous les renseignements concernant le concours
  • la mise en valeur de la Cité administrative, qui regroupe plusieurs institutions municipales, et dont le réaménagement de la place Vauquelin, en 2017, constituait le premier jalon. Le prochain grand geste concerne la restauration et la mise aux normes de l'hôtel de ville, bâtiment phare de l'administration et maison des citoyens, en plus du réaménagement complet de ses parterres
  • le réaménagement des abords du CHUM et du CRCHUM qui vise une bonification des aménagements au profit des piétons et usagers.

Une démarche de consultation citoyenne en continu

Depuis 2014, le projet secteur Champ-de-Mars a pour particularité de reposer sur une démarche de concertation et de consultation en continu des citoyens, afin de faire appel à l’intelligence collective pour alimenter la réflexion de l’équipe de projet et favoriser l’appropriation citoyenne du projet.

L’approche de participation citoyenne a été pensée pour favoriser, tout au long du projet, des espaces d’échanges réguliers permettant la contribution des Montréalais.e.s. Des ateliers de codesign ont notamment été organisés en 2014 et 2015 pour définir la vision du secteur et la vocation de la future place publique aux abords du métro. La présentation publique des finalistes du concours, tenue en 2018, constitue le plus récent jalon de cette démarche interactive.

Pour plus d’information et pour vous inscrire afin de rester informés des étapes ultérieures du projet, visitez le site.

Voir aussi