Nous joindre

  • Téléphone : 311

Havre de Montréal

La Direction de l’urbanisme a entrepris en 2014 une démarche de planification pour le vaste secteur du Havre visant à mettre en place les conditions qui soutiendront, à long terme, un développement du secteur de grande qualité urbaine, dans un souci de développement durable et de création de richesse. 

Ces conditions incluent la mise en valeur des berges, la définition des principales vocations urbaines et la nature des infrastructures de transport routier, collectif et actif qui desservent le secteur, de même que les interventions qui assureront la qualité du parcours d’entrée de ville ainsi qu’un meilleur rapport au fleuve et au canal de Lachine.

Localisation et principales composantes

Déterminé par le projet de Schéma d’aménagement et de développement de l'agglomération de Montréal à titre de secteur de planification stratégique, le secteur du Havre correspond au vaste territoire riverain compris entre le pont Champlain et le Vieux-Port de Montréal. Il couvre une superficie d’environ 2 km2 et touche principalement l’arrondissement du Sud-Ouest, de même que les arrondissements de Ville-Marie et de Verdun. Il se compose de deux sous-secteurs de superficie comparable partagés par les voies du Canadien National (CN) dans l’axe du pont Victoria.

Le premier sous-secteur, bordé au nord et à l’est par des voies et des installations du CN, intègre les abords du pont Champlain, le front de fleuve et le Parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles.

Le second sous-secteur regroupe les abords du bassin Wellington et de la rue des Irlandais, la Pointe-du-Moulin et la Cité du Havre. Il constitue un territoire-charnière avec le Vieux-Montréal, le Vieux-Port, le secteur Griffintown et le canal de Lachine.

Contexte 

En 2002, la Ville de Montréal confiait à la Société du Havre de Montréal la mission de proposer les grandes lignes d’un plan d’intervention concerté pour le secteur du Havre assorties d’une stratégie de mise en œuvre et de financement. Cette vision, « Rapprocher la ville de son fleuve », a été dévoilée en 2004.

Plusieurs acteurs publics présents dans le secteur y envisagent aujourd’hui des interventions majeures qui doivent être rapidement intégrées dans la démarche de planification. Dans ce contexte, la vision de mise en valeur élaborée pour le secteur doit être reconsidérée pour tenir compte des nouveaux enjeux qui le caractérisent.

Enjeux d’aménagement 

  • La mise en valeur des berges du fleuve Saint-Laurent entre le pont Champlain et le pont Victoria, de même que du canal de Lachine, dans la perspective d’assurer la continuité du parcours riverain de Montréal et la mise en réseau des espaces publics riverains;
  • La définition des principales vocations urbaines et la valorisation des terrains inoccupés ou sous-utilisés;
  • La gestion des nuisances et des contraintes environnementales associées à la contamination des sols;
  • L’intégration urbaine des infrastructures de transport qui traversent le secteur;
  • Le maillage du secteur avec les secteurs adjacents des arrondissements du Sud-Ouest, de Verdun et de Ville-Marie;
  • La contribution du secteur à la définition d’un parcours d’entrée de ville de qualité exceptionnelle;
  • L’intégration urbaine et la mitigation des impacts du nouveau pont sur le Saint-Laurent, construit en remplacement de l’actuel pont Champlain.