COVID-19
État de la situation. S'informer

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

La qualité de l'air dans l'est de Montréal mobilise les citoyen.nes et les élu.es

30 août 2019

Montréal, le 30 août 2019 - Les élu.es des arrondissements de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et de la Ville de Montréal-Est, conjointement avec le Service de l'environnement de la Ville de Montréal, ont convié les citoyens à une soirée d'information et d'échanges sur la qualité de l'air dans l'est de Montréal. La soirée qui s'est tenue mercredi, au Centre récréatif Édouard-Rivet, a rassemblé près de 150 personnes.

En mars dernier, le conseil municipal de Montréal s'est engagé à collaborer avec la
Direction régionale de la santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal (DRSP) afin de procéder à la mise à jour des études et de recommander l'adoption de mesures de contrôle adaptées, si jugé nécessaire, de la qualité de l'air dans l'est de Montréal. Interpellés par cette problématique, les élu.es de l'arrondissement s'étaient aussitôt engagés à contribuer à l'amélioration de la situation et à participer aux efforts de mobilisation du milieu.

« Réunir les experts en matière de qualité de l'air afin que les citoyens de l'est de Montréal puissent obtenir l'heure juste sur un enjeu qui a un impact direct sur leur quotidien était important. Hier, ce sont des citoyens engagés à améliorer leur environnement qui se sont présentés. Ils veulent participer activement à la solution. C'est un dossier qui me tient particulièrement à cœur et il s'agit d'une première étape vers une meilleure qualité de vie pour tous les montréalais à travers le territoire », a déclaré Caroline Bourgeois, mairesse de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies – Pointes-aux-Trembles et responsable de l'est à la Ville de Montréal.

«  On souhaite rassurer la population face à la qualité de l'air et son impact sur la santé, parce que c'est un enjeu qui les préoccupe, et avec raison. Même si les données montrent une nette amélioration de la situation au cours des dernières années, on peut toujours faire mieux et on veut en faire davantage. Ce qui est clair, c'est que pour améliorer la qualité de l'air, il faut intervenir sur un ensemble de facteurs et mettre l'environnement au centre de nos priorités. Et comme la DRSP l'a souligné, c'est entre autres et principalement au secteur du transport qu'il faut s'attaquer, en améliorant notamment l'offre en transport collectif. D'ailleurs, le projet de tramway de l'est répondrait parfaitement à cet objectif et c'est pourquoi on y tient. Bref, les résidents de l'est ont droit à un meilleur environnement et à une meilleure qualité de vie, et on compte travailler avec eux là-dessus », a indiqué Pierre Lessard-Blais, maire de l'arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve.

« Je suis heureux de voir la DRSP et le Service de l'environnement de Montréal venir ici pour non seulement informer les citoyens, mais aussi pour échanger avec eux. Il est primordial pour moi que les citoyens de Montréal-Est puissent prendre connaissance des données factuelles que possèdent ces instances relativement à la qualité de l'air dans l'est de l'île de Montréal, tout comme il est important qu'ils puissent exprimer et transmettre leurs inquiétudes. Si la qualité de l'air s'est améliorée dans les dernières décennies, c'est grâce à un travail de collaboration entre les organismes chargés de faire appliquer la réglementation et les entreprises. Je suis sûr que cette collaboration se poursuivra dans l'avenir et que nous continuerons de récolter, collectivement, les fruits de cette collaboration », a souligné Robert Coutu, maire de la ville de Montréal-Est.

Déroulement de la soirée

Retardée par une panne d'électricité, l'activité a débuté avec une vingtaine de minutes de retard. Tous les citoyens présents sont néanmoins demeurés sur place, ce qui témoigne de l'importance qu'ils accordent à cet enjeu.

À titre de responsable de l'est à la Ville de Montréal, Caroline Bourgeois a ouvert la soirée avec un mot de bienvenue, où elle a partagé sa vision pour l'est de Montréal, mentionnant au passage quelques accomplissements et engagements.

Tour à tour, les représentants du Service de l'environnement et de la DRSP ont fait une présentation dans leurs champs d'expertise respectifs, mais complémentaires. Le premier s'est attardé sur son rôle et sur le processus de surveillance de la qualité de l'air, alors que la seconde s'est penchée sur les effets de la pollution de l'air sur la santé et a proposé des pistes de solution.

Les exposés ont été suivis d'une période de questions durant laquelle les gens ont pu obtenir des précisions sur le contenu. Parce que malgré le travail de vulgarisation effectué par les présentateurs, ce type de contenu peut parfois être aride.

Les citoyens ont aussi été mis à contribution durant un atelier d'échanges en petits groupes. Après avoir effectué un rapide tour de table, les participants ont désigné un porte-parole en vue de la période de discussion en grand groupe. Ensemble, ils ont identifié des préoccupations en lien avec la qualité de l'air et priorisé les problématiques les plus répandues ou partagées. Ils ont ensuite défini des pistes de solution et de réflexion, tant individuelles que collectives. Puis, à tour de rôle, les porte-paroles ont synthétisé les discussions auxquelles ils avaient participé à leur table. 

C'est le maire de l'arrondissement de Verdun et responsable de l'environnement à la Ville de Montréal, Jean-François Parenteau, qui a officialisé la fin de la soirée, concluant son allocution par un message de fierté et de collaboration.

Les participants étaient, dans l'ensemble, satisfaits de l'initiative et de la formule proposée, si on se fie aux commentaires colligés par le biais d'un formulaire d'évaluation. Même si les préoccupations en lien avec la qualité de l'air demeurent, certaines craintes semblent avoir été apaisées, du moins, en ce qui concerne l'espérance de vie et l'écart souvent cité entre l'est et l'ouest de la ville.

Finalement, les élu.es ont salué l'implication citoyenne et souligné la pertinence de bon nombre d'interventions.

Prochaines étapes

Le compte rendu de la rencontre ainsi que les présentations faites par le Service de l'environnement et la DRSP seront bientôt rendus publics et disponibles en ligne. Les organisateurs se sont également engagés à compiler et analyser les commentaires laissés au terme de la soirée, puis à maintenir une communication avec les participants ayant laissé leur adresse courriel.

Le Service de l'environnement a, de son côté, invité les citoyens intéressés à venir visiter la visite station d'échantillonnage Saint-Jean-Baptiste.

La DRSP a reçu un reçu un mandat de la part de la Ville de Montréal afin de mettre à jour les études sur la qualité de l'air. Une première rencontre à cet effet aura lieu la semaine prochaine.

Présentations projetées lors de la soirée

Autres documents