Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Les élus de l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve rencontreront l'affinerie CCR

13 septembre 2018

Préoccupés suite à la publication de l'avis de la Direction régionale de la santé publique (DRSP) sur les émissions atmosphériques de l'affinerie de cuivre CCR de Montréal-Est, les élu-es de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve rencontreront la direction de l'entreprise. Cet avis fait état d'un dépassement des normes de qualité de l'air en 2018 en zone résidentielle d'Arsenic (As) et dioxyde de soufre (SO2) reliés aux activités de l'affinerie. Bien que la DRSP conclue que le risque à la santé pour la population résidant à proximité de l'affinerie est très faible, il est primordial que ses émissions d'As dans l'air soient ramenées en dessous de la norme le plus rapidement possible. La priorité dans ce dossier doit demeurer la même que celle qui nous guide dans l'ensemble de nos actions : la santé et la qualité de vie des citoyens.

« Le rapport que nous avons reçu est inquiétant, mais les risques pour la santé demeurent faibles, a déclaré Pierre Lessard-Blais. La santé des résidents de Mercier-Est est notre priorité et des mesures rapides doivent être prise par l'entreprise pour mettre fin à ce dépassement des normes. »

En réaction à cet avis, les élus poseront trois gestes concrets pour rassurer les résidents de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve :
• Rencontrer la direction de l'affinerie CCR pour faire le point sur la situation et prendre connaissance des actions prévues par l'entreprise afin de réduire à la source les émissions dans l'air des polluants.
• Demander à l'affinerie CCR que des résidents de Mercier-Est intègrent le comité citoyen de gestion des nuisances.
• Installer une station de mesure des concentrations ambiantes des métaux dans Mercier-Est afin de faire un suivi des concentrations d'As et de divers polluants dans l'air.

« Les résidents de Mercier-Est sont extrêmement préoccupés par les émissions atmosphériques de l'affinerie CCR. L'entreprise doit démontrer à la population qu'elle répond à leurs préoccupations et définir rapidement les nouvelles mesures d'atténuation afin de ramener les émissions d'Arsenic sous la norme, a déclaré Suzie Miron. Nous demandons également que des citoyens de notre quartier intègrent le comité de gestion des nuisances de l'entreprise. Par ailleurs, une station d'échantillonnage sera installée par la Ville de Montréal dans notre quartier pour que nous soyons en mesure de faire un suivi probant sur la situation qui prévaut dans Mercier-Est. »