Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
Nous joindre

Le parc Dézéry-Lafontaine renommé à la mémoire de Sarah Maxwell

11 septembre 2017

Cérémonie de dénomination - parc Sarah-Maxwell

M. Réal Ménard, maire de l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et responsable du développement durable, de l'environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif, et M. Éric Alan Caldwell, conseiller municipal du district d'Hochelaga, étaient heureux d'officialiser la nouvelle dénomination du parc Sarah-Maxwell, anciennement connu comme le parc Dérézy-Lafontaine, en présence de M. Michel Roy, directeur général de La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve, de M. André Cousineau, historien et administrateur de l'Atelier d'histoire Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et de descendants de Mme Sarah Maxwell, ce samedi 9 septembre.

« En renommant le parc Dézéry-Lafontaine « parc Sarah-Maxwell », à l'invitation de
La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve, l'arrondissement souhaitait commémorer l'acte héroïque posé par Mme Sarah Maxwell, cette directrice et institutrice de l'Hochelaga Protestant School, qui périt en 1907 en sauvant des dizaines d'enfants lors de l'incendie qui détruisit l'école jadis située à l'angle des rues Préfontaine et Adam », s'est exprimé le maire de l'arrondissement, M. Réal Ménard. « Cette dénomination fait d'ailleurs écho à une part importante de l'histoire du quartier associée à la présence d'une communauté anglophone protestante, qui sera dorénavant évoquée à travers le nom du parc Sarah-Maxwell », a ajouté M. Ménard.

« Je suis fier que l'on contribue à la mémoire et à l'histoire du quartier grâce à cette dénomination, qui s'inscrit d'ailleurs dans le cadre de l'opération Toponym'Elles, visant à promouvoir la représentation des femmes dans la toponymie montréalaise. Je remercie sincèrement M. Michel Roy, de La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve, pour cette heureuse initiative, et bien sûr le travail de l'Atelier d'histoire Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, qui a contribué de façon remarquable à documenter ce projet et à retracer les descendants de Sarah Maxwell », a ajouté le conseiller d'Hochelaga, M. Éric Alan Caldwell.

« En surmontant sa peur et en affrontant le danger, Sarah Maxwell a sauvé plusieurs enfants de l'incendie. Avec elle, ont péri 16 enfants, soit 9 fillettes et 7 garçons, âgés de trois à huit ans. Attribuer son nom à un parc, c'est contribuer à construire l'identité d'une communauté. Par ce geste, nous engageons ainsi notre responsabilité entière dans l'écriture d'un récit historique », a souligné le directeur de La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve, M. Michel Roy.

« Ce dont nous sommes particulièrement fiers, à l'Atelier d'histoire, c'est d'avoir réussi à retracer et à réseauter des descendants de Sarah Maxwell du Québec, de l'Ontario et même du Manitoba, dont de nombreux représentants étaient présents lors de la cérémonie du 9 septembre. De cette façon, il y avait un peu de Sarah parmi nous ce jour-là », a tenu à dire M. André Cousineau, administrateur de l'Atelier d'histoire Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Le parc Sarah-Maxwell (anciennement parc Dézéry-Lafontaine) est situé à l'angle des rues Dézéry et La Fontaine, à proximité du site de l'ancienne école incendiée, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve.

Pour consulter l'album photos : flickr.com/photos/arrondissement_mhm/albums/72157686498835394

-30-

Source : Direction de l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve