La rue Notre-Dame Est comme chemin barrire (1840-1911)

Du centre de la vieille ville lextrmit est de lle, la rue Notre-Dame Est, connue alors sous le nom de chemin du Roy, devient en 1840 une route page rgie par le Montreal Turnpike Trust (plus tard la Commission des chemins barrire).

Ce systme de gestion des routes est instaur sur la recommandation de linspecteur des chemins de la ville qui, en raison du mauvais tat des routes aux abords du centre, suggre ds le dbut du XIXe sicle de les transformer en chemins page. Les profits ainsi engendrs permettront dassurer la qualit de leur construction et de leur entretien. Contrairement cette mthode de privatisation, o les usagers paient pour le maintien en bonne condition des chemins, le systme de corves qui a prvalu jusqualors stipule quil revient aux propritaires terriens dentretenir la section de chemin qui passe sur leur terre, quils en soient ou non les utilisateurs principaux. Avec la mise en place du nouveau systme, ce ne sont plus les grands voyers qui grent les routes page mais le Montreal Turnpike Trust, cr en 1840, et ses syndics. Les chemins page sont donc dune qualit suprieure aux autres chemins.

Grille tarifaire de la Montreal Turnpike Trust, 1897 Agrandir Grille tarifaire de la Montreal Turnpike Trust, 1897
Source : Les lois et ordonnances des syndics des chemins barrires de Montral (extrait), Archives de la Ville de Montral, XCD00, P5512

Le chemin du Roy, parmi les voies les plus frquentes, devient en 1840 lune des premires routes page de lle. Une barrire et une maison de page marquant le dbut du chemin sont installes la limite est de la ville de Montral, alors situe la rue Frontenac. Tout comme les autres routes page, le chemin du Roy est macadamis sur 18 pieds de largeur (environ 5,5 m) avec 9 pouces de pierre concasse. Une petite section de la route sert lessai de la technique de construction en madrier (plank road). Toutefois, cette technique savre coteuse et la section est refaite en macadam entre 1849 et 1853.

Selon les Lois et ordonnances des syndics des chemins barrires, les pages perus pour aller et venir entre minuit dun jour et minuit du jour suivant, avec le mme cheval ou les mmes chevaux [] ou la mme voiture sont fixs selon le type de vhicule, lattelage, la charge porte et la largeur des roues les tarifs des roues troites sont en effet plus levs puisque ce sont celles qui endommagent le plus la route. Par exemple, selon la tarification de 1897, un carrosse quatre roues et deux chevaux cote 25 cents pour des roues de moins de 2 pouces, 20 cents pour des roues entre 2 et 3 pouces et 15 cents pour des roues de plus de 3 pouces. Des prix diffrents sont tablis pour les vhicules dhiver (carriole, traneau) tirs par un ou deux chevaux, les troupeaux de moutons, les btes corne, les charrettes deux roues et quatre roues, de mme que pour les diligences. Les propritaires dune diligence peuvent acheter un abonnement afin dexempter leurs passagers. Un tableau des tarifs est affich chaque barrire, o une maison de page est habituellement construite pour loger le percepteur.

Habitants fuyant le poste de page, 1897 Agrandir Habitants fuyant le poste de page, 1897
Source : Cornelius Krieghoff, Bibliothque et Archives Canada, C-011223

Durant les premires annes, la rsistance au page est trs grande et peut se manifester par le refus de payer, le contournement des barrires ou mme lintimidation. En 1846, le percepteur de la barrire de Pointe-aux-Trembles se sent si menac que les syndics lui paient un garde du corps. Afin dempcher les gens de contourner les pages, on impose une amende de 10 chelins aux personnes qui utilisent un dtour pour viter les frais. Des pnalits sont aussi prvues pour les propritaires qui permettent que lon passe sur leur terrain pour esquiver la barrire.

En 1882, lensemble du chemin depuis la vieille ville jusqu lextrmit est de lle prend le nom de rue Notre-Dame. Au fil de lannexion des municipalits voisines de Montral, la barrire est dplace aux nouvelles limites municipales. Ainsi, lors de lannexion de la ville dHochelaga (1883), la barrire de la rue Frontenac est relocalise la rue Valois, la frontire avec la ville de Maisonneuve. Six ans plus tard, cette dernire paie une redevance au Montreal Turnpike Trust afin que les pages ne soient pas perus lentre de son territoire. On dmnage donc la barrire la limite est de la ville de Maisonneuve, soit la 1re Avenue (devenue la rue Viau).

Habitants en charrette au village de Pointe-aux-Trembles, s.d. Agrandir Habitants en charrette au village de Pointe-aux-Trembles, s.d.
Source : Collection de cartes postales, BAnQ, 0002634318

Le rgime des chemins barrire disparat de lle de Montral en deux temps. En 1911, la ville de Montral paie une redevance au Montreal Turnpike Trust pour que les barrires page soient retires du territoire des municipalits rcemment annexes. La partie du chemin qui traverse lancienne municipalit de Longue-Pointe, annexe en 1910, est donc cde par le Montreal Turnpike Trust la Ville de Montral. En 1913, les syndics des chemins barrire cdent la ville de Pointe-aux-Trembles les pages sur son territoire, de mme que la responsabilit du chemin. La rue Notre-Dame cesse alors dtre un chemin page. Le systme comme tel est aboli en 1922 par le gouvernement provincial, quand la responsabilit des routes est transfre au gouvernement du Qubec et aux municipalits. Le Montreal Turpike Trust cesse donc ds lors ses activits.

retour

Pour en savoir plus

Ouvrages gnraux et monographies

LINTEAU, Paul-Andr. Histoire de Montral depuis la Confdration. Montral, Boral, 1992, 627 p.

NOPPEN, Luc. Du chemin du Roy la rue Notre-Dame : mmoires et destins dun axe est-ouest Montral. Qubec, Ministre des Transports, 2001, 175 p.

ROBERT, Jean-Claude. Atlas historique de Montral. Montral, Art Global/Libre Expression, 1994, 167 p.

Articles

ROBERT, Jean-Claude. Rseau routier et dveloppement urbain dans lle de Montral au XIXe sicle , dans Horacio CAPEL et Paul-Andr LINTEAU, dir., Barcelona/Montral : desarrollo urbano comparado, dveloppement urbain compar, Barcelone, Publicacions de la Universitat de Barcelona, 1998, p. 99-115.

Documents lectroniques et sites Web

ST-ONGE, Julie. Rue Notre-Dame . Les grandes rues de Montral, Ville de Montral [En ligne].