Chemins de lle Bizard

Carte de lle Bizard, 1907 Agrandir Carte de lle Bizard, 1907
Source : Alphonse Rodrigue Pinsoneault, Atlas of the Island and City of Montreal, including Ile Bizard , planche 51, (extrait), G1144 M65G475 P5 1907 CAR

Les chemins de lle Bizard sont composs de quatre routes anciennes qui ceinturent lle : le chemin Cherrier au sud, la monte Wilson louest, le chemin du Bord-du-Lac au nord et le chemin Dutour lest. Ce sont, avec la monte de lglise, les voies les plus anciennes de lle. Les chemins ouest et nord longent une certaine distance les rives du lac des Deux-Montagnes, tandis que ceux lest et au sud sont situs prs des rives de la rivire des Prairies. Lle Bizard sest dveloppe autour de ces routes, le long desquelles les maisons ont t construites.

La seigneurie de lle Bizard

Concde en 1678 Jacques Bizard, nouveau major de Montral, lle Bizard est une seigneurie distincte de celle de lle de Montral. Auparavant appele le Bonaventure, elle prend alors le nom dle Major. Ce nest que vers 1723 quelle reoit sa dnomination actuelle. Durant les 14 annes o il est le seigneur de lle, Jacques Bizard noctroie pas de terres. Au cours de cette priode, il ny a encore aucun terrain dfrich ni aucun btiment. Les premires concessions sont accordes en 1735 par les nouvelles seigneuresses Louise Bizard, fille ane de Jacques Bizard, et Marie Blaise des Bergres. Lle est bientt divise en deux ranges de terres troites et parallles, chacune ayant front sur le ct nord ou sud de lle, leur fond se rejoignant au centre. En 1740, 17familles habitent lle. Les colons doivent couper les arbres et arracher les souches pour pouvoir cultiver la terre et construire une maison et quelques dpendances qui serviront aux activits agricoles. Le dfrichage se fait partir du devant, sur le bord du lac des Deux-Montagnes ou de la rivire des Prairies, tandis que le fond des terres, au centre de lle, reste bois. la fin du XVIIIe sicle, la colonisation de lle sacclre : en 1781, 82 terres sont accordes et, en 1813, ce nombre passe 107. En 1781, on compte 75 maisons, 63 granges et un moulin farine, et 1 567 des 6 719 arpents de terre concds sont cultivs.

Chemins de front et de monte

Deux types de chemins ceinturent ou traversent lle Bizard. Il y a dabord les chemins de front ou de base, qui passent sur le devant des terres : les chemins Cherrier, au sud, et du Bord-du-Lac, au nord. Sur les cts de lle et en son centre, on trouve des chemins de communication, aussi appels montes, qui longent les terres sur leur longueur et relient les chemins de front. Ils correspondent aux montes Wilson louest, au chemin Dutour lest et la monte de lglise au centre.

Les chemins de lle Bizard sont vraisemblablement ouverts la fin du XVIIIe sicle, bien que lon voie les premires traces de lun deux ds 1763. Une carte de lle Bizard tablie par James Murray cette anne-l ou environ indique un petit chemin dans la partie sud de lle, qui va du centre jusqu lextrmit est. Il est plausible quil corresponde au trac de lactuel chemin Cherrier. cette poque, les terres ne sont dfriches quen partie et seules quelques maisons ont t bties. Ce chemin est prolong dun bout lautre de lle avant 1790. Quant au chemin de front du ct nord et la monte du milieu, ils apparaissent entre 1763 et 1790. Les montes des deux extrmits auraient t construites entre 1790 et 1815.

la demande des habitants de lle Bizard et du seigneur Pierre Foretier, le grand voyer Ren Amable Boucher de Boucherville vient le 6 octobre 1790 tracer et borner officiellement les chemins de lle et note ces renseignements dans un procs-verbal. Les chemins de front longeant le nord et le sud de lle Bizard de mme que la monte du milieu sont dj en place et il sagit den confirmer ou rectifier le trac, alors que les deux chemins situs aux extrmits est et ouest de lle nexistent pas encore. En prsence des habitants et du seigneur, le grand voyer tablit leur trac. La rpartition du travail faire par les habitants pour ces deux nouvelles routes ne sera tablie quen 1793. Ces travaux comprennent le dessouchage, laplanissement, lenlvement des roches et la construction de ponts, de fosss et de cltures. Les propritaires terriens contesteront cette obligation jusquen 1797, sous prtexte quils se trouvent incommods et surchargs lexcs et nommment [par] les deux chemins qui traversent la dite le Bizard dans ses deux bouts .

Un plan terrier de lle Bizard dessin entre 1807 et 1815 montre que les deux chemins de front et les trois montes sont ouverts. En 1815, Joseph Bouchette dcrit ainsi lle : Cest un terrain trs fertile, entirement dfrich et cultiv. Une bonne route rgne tout autour, prs de la rivire, et une autre la traverse vers le milieu; le long de ces routes, les maisons des habitans [sic] sont assez nombreuses, mais il ny a ni village, ni glise, ni moulin . Selon la carte quil a dresse, les btiments sont concentrs sur le pourtour de lle, son centre demeurant bois.

Lentretien des chemins : la responsabilit des habitants

En plus de leur construction, les propritaires terriens sont responsables de lentretien des chemins sur la base du systme de corves. Chacun doit soccuper de la partie du chemin de front qui passe sur le devant de sa terre, tandis que pour les montes, le travail est rparti entre tous les habitants de lle. Ceux-ci doivent assumer tous les dommages pouvant tre causs aux voitures et les amendes attribuables leur ngligence dans lentretien de la partie de chemin qui leur est assigne. Ainsi, lorsquun accident survient en raison du mauvais tat dun chemin, un ddommagement est habituellement demand au Conseil municipal pour le bris de la voiture. Le Conseil rclame son tour ce montant au cultivateur responsable de cette section de la route.

quipement pour tasser la neige, 193- Agrandir quipement pour tasser la neige, 193-
Source : Archives de la Ville de Montral, VM94, SY, SS1, SSS17, D35 (Srie Z, cote 36-4)

En hiver aussi, les habitants doivent entretenir les chemins. La neige nest pas enleve des routes comme aujourdhui; elle est plutt foule ou crase sur une largeur suffisante pour que deux charrettes puissent se croiser. Il arrivait frquemment que les chemins soient impraticables durant cette saison. Les gens passaient alors travers les champs, pralablement baliss cette fin.

Depuis 1886, le macadamisage des chemins fait lobjet de plusieurs requtes. Bien quun rglement soit adopt cet effet en 1893, les travaux ne seront pas complts avant 1919. Les cultivateurs sont dcourags devant la quantit de pierres casser pour lempierrement des chemins. Le prt de deux concasseuses par le gouvernement provincial permet finalement deffectuer les travaux. partir de 1930, la demande du Conseil municipal, le gouvernement provincial soccupe temporairement de lentretien des chemins. Les propritaires nont donc plus sen soucier.

Un village la croise des chemins

Photographie arienne du village de Saint-Raphal de lle Bizard, vers 1948 Agrandir Photographie arienne du village de Saint-Raphal de lle Bizard, vers 1948
Source : Archives de la Ville de Montral, (dtail), VM97-41-46_1947-49

Jusqu la construction dune glise sur lle Bizard, en 1843, les rsidants se rendent lglise de Sainte-Genevive pour faire leurs dvotions. Limplantation du noyau paroissial sur le chemin au sud, langle de la monte du milieu, y lance la formation dun petit village, au sein duquel sinstallent un magasin gnral et une beurrerie, entre autres. Des maisons villageoises slvent sur quelques rues ouvertes au sud du chemin de front, vis--vis lglise. Un premier trottoir en bois est construit en 1879 au centre du village, du ct sud du chemin. Souvent en mauvais tat, il ncessite de frquentes rparations jusqu ce quil soit remplac par des trottoirs en ciment en 1918.

cette poque, malgr la naissance dun noyau villageois, le territoire de lle reste presque entirement occup par des champs agricoles. On y cultive le bl, lavoine, lorge, le seigle, le mas, les pois et les pommes de terre. Les cultivateurs vont vendre les surplus de leur production, de mme que le beurre, aux diffrents marchs publics de Montral. la fin du XIXe sicle, il faut environ six heures pour se rendre au march Bonsecours en charrette.

Lautomobile, les routes et lagriculture

Larrive de lautomobile au dbut des annes 1920 influencera non seulement les routes mais galement lagriculture, qui soriente dsormais vers les cultures marachres. Lrection du pont entre lle Bizard et Sainte-Genevive (1893) ainsi que lapparition des camions et camionnettes rduisent grandement la dure du trajet jusquaux marchs de Montral, permettant ainsi de transporter des produits plus facilement prissables.

Plusieurs changements touchent aussi les voies de circulation de lle partir de la fin des annes 1920. Dabord, vers 1930, les rues macadamises depuis un peu plus de dix ans sont asphaltes. Puis, en 1933, le Conseil municipal entreprend de les doter de noms officiels. Le chemin au sud, que lusage dsigne par chemin public , est baptis rue Cherrier en lhonneur de Cme-Sraphin Cherrier, hritier de la seigneurie de lle Bizard. Le chemin de front du ct nord, chemin du Lac dans lusage local, se voit confirmer ce nom en 1933. Plus tard, il deviendra le chemin du Bord-du-Lac. Les montes lest et louest, dites simplement monte den bas et monte den haut, sont quant elles nommes respectivement chemin Dutour et monte Wilson, la premire longeant lorigine la terre de Charles Dautour, anctre de la famille Dutour, et la seconde la terre de la famille Wilson. Enfin, la monte du milieu sappellera monte de lglise. la fin des annes 1930, la municipalit effectue des travaux dlargissement des chemins et des courbes afin de les rendre moins dangereux pour la circulation automobile, de mme que des travaux daplanissement des ctes sur les montes, alors impossibles franchir en voiture. partir de 1947, des numros civiques sont installs sur chaque maison.

Urbanisation tardive

Chemin de lle Bizard, vers 1965 Agrandir Chemin de lle Bizard, vers 1965
Source : Dossiers de recherche, Ville de Montral

Des terres de lle Bizard demeurent cultives jusqu la seconde moiti du XXe sicle. Dans les annes 1970, la population augmente considrablement avec la ralisation dun premier vaste projet dhabitations. Des rues sont amnages dans les parties sud et ouest de lle et les terres agricoles sont vendues pour des lotissements rsidentiels. Lagriculture est alors progressivement abandonne. Les terrains sur le pourtour de lle, en bordure de la rivire, sont lotis pour lrection de luxueuses maisons. La construction de lautoroute Transcanadienne rduit alors de beaucoup la dure du trajet entre Montral et lle Bizard, qui devient un lieu de rsidence privilgi. Le centre de lle, rest longtemps bois, est utilis pour lamnagement de terrains de golf en 1958 et pour la cration du parc-nature de lle-Bizard.

Les chemins de lle Bizard offrent maintenant une grande diversit de paysages. De lglise paroissiale en allant vers louest, sur le chemin Cherrier, on traverse le noyau villageois puis une petite enclave rsidentielle avant dapercevoir danciennes maisons de ferme riges sur de vastes terres. Certains secteurs conservent encore des caractristiques rurales, avec de petits murets de pierre le long de la voie. Sur la monte Wilson et le chemin du Bord-du-Lac, de vieilles maisons de ferme voisinent de luxueuses rsidences, dont certaines sont implantes sur de nouvelles rues parallles au chemin ancien. Du ct est, des dveloppements rsidentiels rcents occupent les deux cts du chemin.

retour

Pour en savoir plus

Ouvrage gnraux et monographies

LABASTROU, liane. Histoire de lle Bizard. Saint-Raphal-de-lle Bizard, Bibliothque et Conseil municipal de lle Bizard, 1976, 296 p.

ROBERT, Jean-Claude. Atlas historique de Montral. Montral, Art Global/Libre Expression, 1994, 167 p.

SOCIT PATRIMOINE ET HISTOIRE DE LLE BIZARD ET SAINTE-GENEVIVE. Aux confins de Montral : lle Bizard, des origines nos jours. Montral, ditions Histoire Qubec, 2008, 288 p.

Documents lectroniques et sites Web

SERVICE DE LA MISE EN VALEUR DU TERRITOIRE ET DU PATRIMOINE, BUREAU DU PATRIMOINE, DE LA TOPONYMIE ET DE LEXPERTISE. valuation du patrimoine urbain. Arrondissement de lle-BizardSainte-GeneviveSainte-Anne-de-Bellevue. Montral, Ville de Montral, 2005, 55 p. [En ligne].

SERVICE DE LA MISE EN VALEUR DU TERRITOIRE ET DU PATRIMOINE, BUREAU DU PATRIMOINE, DE LA TOPONYMIE ET DE LEXPERTISE. Grand rpertoire du patrimoine bti de Montral [En ligne].