Destination patrimoniale : Vieux village de Pointe-Claire

La destination patrimoniale du vieux village de Pointe-Claire est situe dans le sud-ouest de lle de Montral, le long du chemin du Bord-du-Lac qui borde le lac Saint-Louis.

Le noyau paroissial de Pointe-Claire, compos de lglise, du presbytre, du couvent et du moulin banal, jouit dune localisation hors du commun sur une pointe de terre qui savance dans le lac Saint-Louis. Le lotissement des rues anciennes, le mode dimplantation des btiments, leur anciennet et leur architecture crent un paysage vocateur du village du dbut du XVIIIe sicle. Malgr lincendie de 1900 qui dtruit une partie du village, le patrimoine bti de Pointe-Claire est remarquablement bien prserv. Cette destination patrimoniale offre une concentration exceptionnelle de btiments anciens, dont des maisons de ferme, des maisons villageoises et le moulin banal, datant de 1710, ainsi quun contact privilgi avec le lac Saint-Louis.

Premire implantation et dveloppement du village

Durant la seconde moiti du XVIIe sicle, les sulpiciens, seigneurs de lle de Montral, divisent le territoire en ctes, lesquelles sont constitues de longues bandes de terres destines tre dfriches et cultives par des colons. cette poque, la cte de la Pointe-Claire couvre lensemble des terres longeant le lac Saint-Louis. Lors de la concession des terres dans ce secteur, les sulpiciens se rservent lextrmit de la pointe pour y faire btir un moulin vent lintention des gens des campagnes environnantes. Termin en 1710, le moulin banal de Pointe-Claire est lun des plus anciens vestiges de lle de Montral. Un petit presbytre est rig sur la pointe, faisant galement office de chapelle. En 1706, une ordonnance de lintendant de la colonie prvoit le prolongement du chemin de La Prsentation (Dorval) jusqu lextrmit ouest de lle. Ouverte le long des rives du lac Saint-Louis, la route, devenue le chemin du Bord-du-Lac, est la toute premire route terrestre de louest de lle.

Plan du village de Pointe-aux-Trembles, 1879 Agrandir Plan du village de Pointe-aux-Trembles, 1879
Source : Henry W. Hopkins, Atlas of the Island and City of Montreal and Ile Bizard, planche 61, (dtail), BAnQ, G/1144/M65G475/H6/1879 CAR

Au cours de la premire moiti du XVIIIe sicle, un village prend progressivement forme sur la pointe. En 1713, une glise paroissiale y est construite et, vers 1729, une enceinte de pieux est amnage autour, formant le fort de Pointe-Claire. Cette anne-l, les principaux btiments du village sont dj en place. Durant les annes 1740, de nombreux terrains sont concds prs de la pointe. La population du petit village saccrot et la premire glise est remplace par une plus grande en 1750. LAveu et dnombrement des sulpiciens, document recensant en dtail loccupation de leur seigneurie, indique 19 maisons au village de Pointe-Claire. Pendant longtemps, il ne compte que quelques rues, en bordure desquelles sont tablies des maisons de bois et quelques boutiques dartisans (forgeron, cordonnier, voiturier et ferblantier) qui desservent la population des environs.

En 1787, les surs de la Congrgation de Notre-Dame viennent sinstaller dans un couvent, prs de lglise, afin de se consacrer lenseignement.

La pointe vers 1930 Agrandir La pointe vers 1930
Source : BAnQ P600, S5, PIMC27

Quelques dcennies plus tard, celui-ci ne rpond plus leurs besoins et les surs acquirent en 1866 le terrain de la pointe, incluant le moulin banal, pour y faire btir un nouveau couvent. Lglise paroissiale, elle aussi rendue trop exigu, est remplace par une troisime dont ldification dbute en 1868. Dtruite par un incendie, elle est reconstruite de 1881 1885 sur le mme emplacement. Le presbytre, rig en 1848, est lui aussi remplac en 1913. Ds lors, le cadre bti de la pointe change relativement peu, mis part lajout de deux ailes au couvent au dbut des annes 1960. La vocation institutionnelle de la pointe, maintenue depuis les dbuts de Pointe-Claire, contribue la valeur patrimoniale du site.

Htel Charlebois, vers 1910 Agrandir Htel Charlebois, vers 1910
Source : Collection de cartes postales, BAnQ, 0002634324

Pointe-Claire sert de lieu de relais pour les voyageurs au dpart ou destination de Montral. Quelques htels voient le jour dans le village, le long du chemin principal. Avec larrive du train dans les annes 1850, le trajet vers Montral, qui prenait auparavant quatre heures en voiture ou en carriole, se fait dsormais en moins dune heure. Cette proximit avec la ville et le cadre champtre des rives du lac Saint-Louis font de ce secteur un lieu recherch par les villgiateurs ds la seconde moiti du XIXe sicle. Cette nouvelle vocation amne louverture dhtels, dont lhtel Canada et lhtel Charlebois, et la construction de rsidences dt en bordure des rives. Le village connat durant cette priode une croissance considrable.

Projets de cit-jardin

Plan du dveloppement rsidentiel de Cedar Park, 1951 Agrandir Plan du dveloppement rsidentiel de Cedar Park, 1951
Source : Underwriters Survey Bureau, Insurance Plan of the Town of Pointe Claire, planche 12, (dtail), BAnQ, G 3454 P655G475 1951 U53 DCA

Lamlioration des transports durant la seconde moiti du XIXe sicle favorise galement le dveloppement rsidentiel Pointe-Claire. Trois importants projets inspirs du concept de cits-jardins, o la vgtation occupe une place importante, son entrepris. Ds 1893, un promoteur projette le lotissement des terrains de lavenue Cedar, qui mne la gare du mme nom. Il vise une clientle anglo-protestante aise puisquil prvoit ltablissement dune glise sur un rond-point au centre de lavenue. Cedar Park est le premier dveloppement rsidentiel de Pointe-Claire.

proximit, Frederick Todd, un architecte-paysagiste pionnier au Canada, conoit lamnagement rsidentiel Bowling Green, dans lequel on souhaite allier le caractre rural et champtre du paysage avec les besoins de la vie urbaine. Entre 1905 et 1913, une douzaine de lots rsidentiels sont organiss autour dun parc destin la pratique du boulingrin.

louest du village de Pointe-Claire, des lots rsidentiels sont tablis sur le pourtour dun terrain de golf, le Beaconsfield Golf Club, situ sur le site dune ancienne carrire de calcaire. lorigine, les terrains sont rservs aux membres du club. Dans les annes 1930 et 1950, les maisons dt sont transformes en rsidences permanentes. Par leur amnagement et leur faon dintgrer la composante naturelle, ces projets rsidentiels tmoignent des tendances urbanistiques du dbut du XXe sicle.

retour

Pour en savoir plus

Ouvrages gnraux et monographies

DAGENAIS, Michle. Montral et leau : une histoire environnementale. Montral, Boral, 2011, 306 p.

LINTEAU, Paul-Andr. Histoire de Montral depuis la Confdration. Montral, Boral, 1992, 613 p.

MARSAN, Jean-Claude. Montral en volution : historique du dveloppement de larchitecture et de lenvironnement urbain montralais. Montral, ditions du Mridien, 1994 (1974), 515 p.

ROBERT, Jean-Claude. Atlas historique de Montral. Montral, Art Global/Libre Expression, 1994, 167 p.

Documents lectroniques et sites Web

MINISTRE DE LA CULTURE ET DES COMMUNICATIONS. Rpertoire du patrimoine culturel du Qubec [En ligne].

SOCIT POUR LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE DE POINTE-CLAIRE. [En ligne].

VILLE DE MONTRAL, SERVICE DE LA MISE EN VALEUR DU TERRITOIRE ET DU PATRIMOINE. valuation du patrimoine urbain. Arrondissement de Pointe-Claire. Montral, Ville de Montral, 2005, 55 p. [En ligne].

VILLE DE MONTRAL, SERVICE DE LA MISE EN VALEUR DU TERRITOIRE ET DU PATRIMOINE. Grand rpertoire du patrimoine bti de Montral [En ligne].

Brochures et autres

DES ROCHERS, Jacques. Un lieu nomm Pointe-Claire. Guide dexcursion patrimoniale, s.l., s.n., 2000, 32 p.

SOCIT POUR LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE DE POINTE-CLAIRE. la pointe claire, s.n., 2005, 49 p.