Traces. Lieux. Mémoires.


1850-1899 : Industrialisation

L’industrie lance la ville dans une nouvelle mue. Usines, migrants des campagnes et immigrants européens y passent ou y restent. La municipalité se dote de services, le transport se mécanise et s’électrifie, un pont et des chemins de fer la relient au continent. La métropole victorienne du Canada se gonfle de richesses et d’ambitions continentales.

Si Québec a conservé son aspect calme et reposé de vieille capitale coloniale, Montréal, ville de deux cent mille habitants, métropole commerciale de l'Amérique française, avec ses larges rues coupées à angle droit, son agitation, ses réseaux électriques, télégraphiques et téléphoniques, qui l'enveloppent comme une toile d'araignée, ressemble plutôt aux nouvelles cités des États-Unis.

L. de la Brière, L'autre France,Paris, 1886.

Un événement marquant (en baladodiffusion dans l'exposition)

1879 : Voilà l'électricité!

La première démonstration publique de l’éclairage électrique à Montréal se fait le 16 mai 1879 au Champ-de-Mars, devant une foule de plusieurs milliers de personnes. On installe la même année les premiers modèles de lampadaires à « bougie électrique ». Dix ans plus tard, l’électricité a complètement remplacé le gaz comme source d’éclairage dans les rues. Petit à petit, cette source d’énergie alimente les usines, fait avancer les tramways à partir de 1892 et, à la fin des années 1930, pratiquement tous les logements de la ville sont « branchés ».

Que reste-t-il de cette époque?

Le parc du Mont-Royal

1850-1899

Saviez-vous que le parc du Mont-Royal a été conçu par l’architecte paysagiste de Central Park à New York? La Ville de Montréal engage Frederick Law Olmsted en 1874 pour aménager ce grand espace vert, qu’elle souhaite accessible à tous. Dans ses plans, il met en valeur les beautés naturelles de la montagne, entre autres grâce au chemin qui porte aujourd’hui son nom. De 1885 à 1918, un funiculaire permet aux visiteurs de se rendre au sommet.