Apprentis historiens


Marie-Josèphe-Angélique

10 avril 1734, à 19 h. Un cri terrifiant est entendu. Le feu est pris au toit de la maison de la veuve Francheville. En trois heures, le brasier consume 45 maisons de bois et de pierres et l’Hôtel-Dieu, qu’on vient de reconstruire. Des centaines de Montréalais, riches et pauvres, sont jetés à la rue. Qui a mis le feu? La rumeur accuse l’esclave noire de la veuve Francheville, Marie-Josèphe-Angélique, et son amant, Claude Thibault, un bagnard exilé au Canada. Jetée en prison, l’esclave clame haut et fort son innocence, alors que Thibault est introuvable. Après plus de six semaines de procès, sous la torture, Angélique avoue. La déclaration tardive d’une fillette de cinq ans scelle le destin de l’accusée. Elle est pendue, puis brûlée publiquement le 21 juin 1734, car ainsi va la justice en Nouvelle-France.

L’histoire d’Angélique soulève encore des débats. Est-elle coupable ou innocente? Qui d’autre aurait pu provoquer l’incendie? Serait-ce un accident? A-t-elle posé ce geste pour protester contre son statut d’esclave? Les documents du procès laissent bien des questions ouvertes. Ce drame met en lumière l’existence méconnue de l’esclavage en Nouvelle-France. Sur plus d’un siècle, environ 1 525 hommes, femmes et enfants sont achetés pour servir surtout comme domestiques à Montréal. De ce nombre, 518 sont des Noirs et 1 007 sont des Panis, des Amérindiens capturés par d’autres nations pour les vendre aux Européens. Les esclaves héritent en général des tâches les plus ingrates. Ils vident les pots de chambre, transportent les seaux d’eau potable plusieurs fois par jour depuis la petite rivière Saint-Pierre, coupent et transportent le bois pour les nombreuses cheminées, lavent les planchers, battent les tapis, font la lessive au fleuve, soignent les animaux et passent de longs moments à tourner la broche pour cuire la viande. La pratique de l'esclavage s’estompe dès la fin du 18e siècle. En 1834, l’esclavage est aboli dans les colonies anglaises.

Angélique est une esclave noire d’origine portugaise, née à Madère près de Lisbonne. Elle débarque à Montréal en 1729, à l’âge de 24 ans. Elle a été achetée par François Poulin de Francheville et son épouse Thérèse de Couagne à Nicolas Bleck, un Flamand des colonies anglaises. Ses nouveaux propriétaires la font baptiser Marie-Josèphe, mais la surnomment Angélique, peut-être pour leur rappeler la petite fille qu’ils ont perdue. Malgré son statut d’esclave, Angélique est une bonne vivante, amoureuse, querelleuse, parfois impertinente avec sa maîtresse, ce qui la rendra suspecte à plusieurs lors du procès. En 1731 et 1732, Angélique mettra au monde des enfants issus d’une relation avec un autre esclave. Tous meurent en bas âge.

  

Liens vers d'autres sites intéressants sur Marie-Josèphe-Angélique

• Émission De remarquables oubliés sur le site de Radio-Canada :
http://ici.radio-canada.ca/radio/profondeur/RemarquablesOublies/angelique.htm

• Les grands mystères de l’histoire canadienne. La torture et la vérité – Angélique et l’incendie de Montréal.
http://www.canadianmysteries.ca/sites/angelique/contexte/references/personnages/2203fr.html


Information complémentaire sur l'époque du personnage (pour l'activité après la visite au musée)

• Le patrimoine du Vieux-Montréal en détail sur le site officiel du Vieux-Montréal :
http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/periode.php?per=2 
Et cliquez sur "Synthèse historique de la période".

• Montréal, 500 ans d'histoire en archives :
http://www2.ville.montreal.qc.ca/archives/500ans/portail_archives_fr/rep_chapitre4/chapitre4-1.html 

 

Source de l'image : 2006. Détail d’une fresque représentant des personnages-clés du procès de Marie-Josèphe-Angélique, condamnée à mort pour « incendiat » à Montréal en 1734 : Marie-Manon, esclave amérindienne, Claude Thibault, journalier français, Marie-Josèphe-Angélique, Thérèse de Couagne, veuve de Francheville, et la petite Amable Lemoine Monière, par Marie-Denise Douyon. Centre d’histoire de Montréal.

Marie-Josphe-Anglique

Image en haute résolution

4,07 Mo - 3432 x 4590 pixels