COVID-19
Reprise progressive des activités : savoir ce qui est ouvert ou fermé. S'informer

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Bulletin de l'arrondissement

Archives

Une grande roue de 18 mètres sera érigée au futur carrefour Henri-Bourassa─Pie-IX dans Montréal-Nord !

30 août 2013

La vélocité des lieux

Au cœur des flux routiers et humains qui animeront le nouveau carrefour Henri-Bourassa─Pie-IX, BGL nous convie à une fête foraine en 2015 pour célébrer la ville en mouvement. « La Vélocité des lieux » nous fera tourner la tête et marquera le développement de l'art public à Montréal. L'équipe de Québec, formée des sculpteurs Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière, dispose du plus important budget de réalisation d'une œuvre d'art public octroyé par la Ville à ce jour, soit la somme totale de 1,1 M$. C'est le maire de Montréal, M. Laurent Blanchard et la responsable de la culture, du patrimoine et du design au comité exécutif de la Ville, Mme Élaine Ayotte, accompagnés du maire de l'arrondissement de Montréal-Nord, M. Gilles Deguire, qui ont fièrement annoncé l'identité du trio lauréat et dévoilé les esquisses du projet ce matin. En 2015, les citoyens et les touristes pourront admirer, de près comme de loin, une œuvre spectaculaire de 18 mètres (63 pieds) de haut, formée  de cinq silhouettes courbées d'autobus auxquelles seront intégrés des éléments colorés.

« À titre de ville créative UNESCO de design, Montréal innove avec de grands axes urbains et des portes d'entrée significatives pour leur environnement. Le réaménagement du carrefour Henri-Bourassa─Pie-IX, au coût de 55 M$, vise à éliminer une structure vieillissante pour la transformer en un nouvel aménagement urbain, sécuritaire et convivial. Dans ce contexte de renouveau, nous voulions marquer fortement ce secteur en y favorisant le transport collectif et en y ajoutant un symbole puissant grâce à une œuvre d'art public. Le concept de BGL relève ce défi haut la main et je félicite cette équipe de Québec pour leur audace et leur créativité », a affirmé M. Blanchard.

« L'art public est maintenant dans l'ADN des grands projets de Montréal. L'objectif c'est d'en faire une composante remarquable du paysage urbain et, conséquemment, d'élever Montréal au rang des destinations mondiales incontournables en art public. La raison de l'art public est de démocratiser l'accès aux arts visuels en s'installant directement dans le milieu de vie des citoyens. La Ville a fait le choix dans ses Politiques de développement culturel de réaliser cette démocratisation en donnant accès aux œuvres des artistes partout sur son territoire », a déclaré Mme Ayotte.

BGL décrit sa démarche artistique comme suit : « Pour nous, la vélocité d'un lieu correspond à son affluence, au rythme de l'activité qui s'y déroule. Dans le cas présent, notre ronde d'autobus se suivant à la queue leu leu, dans un rond-point aérien, se veut l'expression monumentale et inusitée du flux routier et humain ambiant. Rencontre étonnante entre la sculpture monumentale et l'art forain, cette intervention incarne le jeu, le vertige, l'espièglerie, l'esprit communautaire, la contemplation de l'horizon et le mouvement ».

« C'est avec une immense fierté que nous accueillerons cette œuvre au carrefour des deux plus importantes artères de l'arrondissement. Cette œuvre immense, tant par son gabarit que sa valeur significative, est à la hauteur des aménagements publics qui seront complétés pour l'accueillir en 2015. Nous ne pouvions souhaiter un symbole aussi marquant qui deviendra, j'en suis assuré, la fierté de tous les Nord-Montréalais. Cette entrée de la ville, et de notre arrondissement, sera reconnue comme un projet majeur de réaménagement alliant la qualité des infrastructures et l'art public », a mentionné le maire de Montréal-Nord, M. Gilles Deguire.

Pour ce projet d'art public au budget d'envergure entièrement financé par la Ville, des talents confirmés ont été sollicités à travers un concours pancanadien sur invitation. BGL, Althea Thauberger et Myfanwy MacLeod étaient les finalistes du concours et ont tous proposé des concepts créatifs exceptionnels.

Un comité de sélection hors pair a choisi l'œuvre qui participera au renouveau urbain d'un secteur névralgique de Montréal-Nord et de notre métropole. La Vélocité des lieux de BGL deviendra une signature visuelle extraordinaire pour l'arrondissement et une carte de visite attrayante pour notre métropole culturelle. Montréal confirme une fois de plus son statut de ville axée sur le développement de l'art public. Il faut d'ailleurs souligner le travail du Bureau d'art public de Montréal pour son dévouement exemplaire dans l'atteinte de cet objectif.

Quelques mots sur BGL

Le travail de BGL questionne le mode de vie nord-américain par la réalisation d'œuvres aux préoccupations sociales. Pour ce faire, ils se servent d'images simples et familières afin d'amener les gens à poser un regard différent sur l'environnement. Finaliste au Sobey Art Award en 2006, le trio utilise des icônes du quotidien et des objets banals qu'ils subvertissent, comme en témoigne l'œuvre suspendue C'est sûrement des Québécois qui ont fait ça à la Maison symphonique de Montréal.