Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
Nous joindre
 

Agrile du frêne

Originaire de l’Asie du Sud-Est, l’agrile du frêne (Agrilus planipennis) est un petit insecte vert métallique qui ne s’attaque qu’aux frênes. Depuis sa découverte en Amérique du Nord, en 2002, il a déjà décimé plus de 75 millions de frênes. On croit que l’insecte a été introduit avec le bois d’emballage des marchandises des bateaux de commerce international. C’est en juillet 2011 que l’agrile du frêne a été découvert pour la première fois à Montréal. Plus de 200 000 frênes publics sont menacés d’être détruits par l’insecte d’ici une quinzaine d’années, sans compter ceux des citoyens et ceux des grands parcs métropolitains.

Essence d’arbres attaqués et impacts

L’agrile du frêne ne s’attaque qu’aux frênes en Amérique du Nord. Au stade adulte, l’insecte cause uniquement des dommages esthétiques aux frênes en se nourrissant de leurs feuilles. Ce sont leurs larves qui détruisent les frênes en se nourrissant d’une couche située sous l’écorce appelée phloème. C’est dans cette couche que circule la sève élaborée qui transporte notamment les sucres créés par la photosynthèse et les éléments minéraux essentiels à la santé de l’arbre. En y creusant des galeries, les larves bloquent la circulation de la sève et causent la mort du frêne en 2 à 5 années selon de la vigueur de l’arbre.

Comment reconnaître un frêne

Voici les caractéristiques qui permettent de l’identifier :

Photo : Anthony Daniel, Ville de Montréal
  • Les branches et feuilles opposées : chacune des branches est jumelée à une branche de l’autre côté, de façon symétrique.
  • L’écorce particulière : le frêne peut aussi facilement être reconnu par son écorce. Jeune, elle apparaît souvent lisse et rougeâtre. Sur des troncs plus gros, l’entrecroisement des crêtes forme des losanges réguliers.
  • Les feuilles composées : les feuilles du frêne sont composées d’un nombre impair de petites feuilles appelées folioles (5 à 11).

Les symptômes des frênes attaqués

L’agrile du frêne est difficile à détecter. Voici quelques symptômes qui pourraient constituer des indices potentiels d’une attaque d’agrile, mais, attention, d’autres insectes ou maladies pourraient être en cause.

Photo : Ville de Montréal
  • Repousses de branches sur le tronc
    L’arbre tente de compenser la perte de son feuillage à la cime en produisant des nouvelles branches sur le tronc.
  • Le dépérissement du feuillage de la cime
    Les galeries creusées par les larves de l’agrile sous l’écorce bloquent la circulation de la sève qui ne peut plus rejoindre la cime de l’arbre. Cela provoque le jaunissement et la perte des feuilles au sommet du frêne.
  • Trous de pics-bois
    Les pics-bois sont très friands des larves d’agrile cachées sous l’écorce. Quand ils trouvent un frêne infesté, ils viennent souvent le visiter pour s’y nourrir. Le frêne devient rapidement criblé de trous. Ces trous deviennent facilement visibles quand les frênes sont dépourvus de leurs feuilles.

Pour signaler un frêne malade

Si vous constatez qu'un frêne est malade, veuillez contacter le 311.

Pour plus de détails

Pour plus de renseignements sur le dépistage et le traitement des frênes atteints par l'agrile du frêne, veuillez consulter les dépliants ci-dessous.

Pour tout autre information sur cet insecte ravageur, veuillez consulter le site : ville.montreal.qc.ca/agrile