Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Bulletin de l'arrondissement

Histoire

Ancienne caserneContrairement à ce que leur nom nous laisse croire, les rapides de Lachine sont situés à LaSalle. Cette appellation vient du fait que, sous le Régime français, le cœur de la paroisse de Lachine était situé sur le territoire actuel de LaSalle. Depuis, ce noyau villageois s’est déplacé pour constituer le vieux Lachine, et le territoire situé devant les impétueux rapides a pris le nom du premier seigneur de l’endroit, l’explorateur Robert René Cavelier de La Salle.

De la traite des fourrures à la canalisation du Saint-Laurent, l’organisation commerciale du pays a été conçue essentiellement dans le but d’éviter ces fameux rapides. Il fallait « portager » en empruntant un sentier qui allait devenir le chemin LaSalle, puis le boulevard LaSalle. La tête du portage, au haut des rapides, était la grande baie où, plus tard au XIXe siècle, fut creusée l’entrée du canal de l’Aqueduc de Montréal, qui coupe aujourd’hui LaSalle en deux. Cette baie a été le lieu de rendez-vous par excellence des voyageurs, des explorateurs et des Amérindiens jusqu’au premier quart du XIXe siècle.

Vieille maisonL’ouverture en 1824 du canal de Lachine fut un événement majeur dans l’histoire du Québec et du Canada, événement à partir duquel Montréal allait devenir le pivot économique du pays. En 1912, au moment de son incorporation en municipalité, LaSalle ne comptait pas vraiment d’industries. Mais le fait d’être située à proximité du cœur industriel du Québec, voire de tout le Canada, a joué en sa faveur. À partir de 1925, LaSalle accueille plusieurs industries, certaines importantes, et devient l’une des municipalités les plus industrialisées de la région montréalaise, et cela, en dépit de la crise des années 1930.

Après une croissance phénoménale de sa population, entre 1954 et 1971, le nombre de ses habitants s’est stabilisé dans la seconde moitié des années 1970. Ainsi, la population de LaSalle, depuis les années 1950, a plus que triplé pour atteindre 30 904 habitants en 1961 et près de 74 000 citoyens en 2005.

Au cours de ces années, la vie sociale, religieuse et culturelle s’est développée au point de susciter, chez des milliers de LaSallois, un sentiment d’identification qui a fait de LaSalle une banlieue à la dynamique interne originale.

Depuis le 1er janvier 2002, LaSalle fait partie de la nouvelle Ville de Montréal.

Source : Histoire de Ville de LaSalle (disponible à la bibliothèque L’Octogone).