COVID-19
Reprise progressive des activités : savoir ce qui est ouvert ou fermé. S'informer

Tandem

Historique

Tandem fait son apparition en 1982 avec la création d’« Opération Tandem », un projet ayant comme objectif de réduire les vols dans les résidences, alors en recrudescence à Montréal.

En 1992, Tandem élargie son mandat à la sécurité et la qualité de la vie urbaine. Le programme s’intéressera alors plus particulièrement aux jeunes et aux aînés, mais aussi aux femmes avec qui Tandem travaille à améliorer la sécurité des espaces publics.

En 2003, suite au Sommet de Montréal et à une consultation des partenaires, le Programme montréalais de soutien à l’action citoyenne en sécurité urbaine dans les arrondissements - programme tel qu’on le connaît aujourd’hui - est adopté. Il vise alors à offrir à tous les arrondissements les assises et les moyens de bonifier leur stratégie locale en sécurité urbaine par l’action citoyenne et communautaire à l’échelle locale. Désormais, c’est aux arrondissements de la nouvelle Ville que revient la responsabilité de désigner un mandataire avec qui ils déploieront le programme sur leur territoire.

En 2004, les organismes mandataires du programme se dotent d’une Table des organismes mandataires afin d’harmoniser leurs activités, de partager leurs expertises et d’orchestrer des actions communes. La même année, le programme des Nations unies pour les établissements humains, UN-HABITAT, reconnaît l’initiative montréalaise comme une bonne pratique

En 2012, Tandem fête son 30e anniversaire.

En 2014, la Table des organismes mandataires s’incorpore et devient le Regroupement des organismes mandataires du programme Tandem, afin de pouvoir travailler notamment sur des enjeux régionaux et des projets pouvant être déployés dans plus d’un arrondissement à la fois.

Chaque année, la Ville de Montréal, par l’intermédiaire des arrondissements participants et des organismes mandataires, mène quelque 2 000 activités qui informent et sensibilisent environ 150 000 personnes, participent à réduire les situations favorisant la criminalité et améliorent le sentiment de sécurité.