COVID-19
Montréal est au palier alerte maximale. Couvre-feu en vigueur de 20 h à 5 h. S'informer

Sécurité alimentaire

Historique

Les besoins de soutien pour lutter contre l’insécurité alimentaire sont nombreux et semblent augmenter au fil du temps malgré l’amélioration des conditions socio-économiques. Un grand nombre d’intervenants proposent des activités riches d’ingéniosité et de diversité pour répondre à ces besoins, tant au niveau des quartiers, des arrondissements que de la Ville de Montréal ou de la région métropolitaine.

Durant les années 30

  • Montréal est frappée de plein fouet par la crise économique. Celle-ci affecte l’ensemble de ses activités industrielles et commerciales et les revenus de sa population. Les travailleurs se trouvent dans une situation de pauvreté, les empêchant de contribuer au développement de l’économie montréalaise.
  • Les organismes de charité sont rapidement débordés et la Ville crée une Commission du chômage chargée de distribuer l’aide gouvernementale aux travailleurs, nommée le « secours direct ». Elle met aussi en œuvre des programmes de travaux publics qui emploient quelques milliers de chômeurs.

Vers la fin des années 60

  • L’étatisation des besoins et des services s’accentue. Cette reprise économique permet de mettre en place un ensemble de mesures universelles telles l’assurance maladie, l’aide sociale et les rentes pour retraités. 

Au début des années 90

  • Le comité exécutif de la Ville adopte les orientations de base de « Nourrir Montréal », soit la première concertation régionale en sécurité alimentaire. C’est aussi de cette concertation que naît le concept des magasins-partage de l'île de Montréal. En 1996, le conseil municipal de la Ville adopte le premier plan d’action en la matière : « Orientations et plan d’action – Ville de Montréal et sécurité alimentaire ».

En 2002

  • Lors de la tenue du Sommet de Montréal en juin 2002, la sécurité alimentaire est identifiée comme une priorité d’intervention en matière de lutte contre la pauvreté. Depuis ce temps, la Ville s’implique en diffusant de l’information, en développant des concepts et des orientations, en accordant des contributions financières directes et indirectes et en participant activement aux actions concertées.