COVID-19
État de la situation. S'informer

Prévention de la violence commise ou subie chez les jeunes: La Ville de Montréal lance le programme Montréal sécuritaire pour les jeunes

5 février 2020

Montréal, le 5 février 2020 - Le comité exécutif de la Ville de Montréal a adopté aujourd'hui, lors de sa séance hebdomadaire, le nouveau programme visant la prévention de la violence commise et subie chez les jeunes, Montréal sécuritaire pour les jeunes. Ce programme est doté d'un budget de plus de 1 M$, qui sera investi dans des projets locaux visant à soutenir les jeunes et adaptés à leur réalité. Ces projets seront sélectionnés à la suite d'un appel à projets qui sera lancé dans 11 arrondissements. 

Les projets soutenus visent principalement à influer sur les facteurs favorisant l'émergence de la violence chez les jeunes de 12 à 25 ans dans des secteurs ciblés des arrondissements d'Ahuntsic-Cartierville, de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, de Lachine, de LaSalle, de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, de Montréal-Nord, de Rivières-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, du Sud-Ouest et de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension ainsi que de deux nouveaux arrondissements, soit Saint-Léonard et Pierrefonds-Roxboro. Les territoires prioritaires et le degré d'intervention, pouvant aller de modéré à intensif, ont été identifiés à partir de données probantes et récentes, issus de la collaboration avec le Centre de criminologie comparée de l'Université de Montréal (CICC). 

Ces projets seront réalisés dans des secteurs où vivent les jeunes particulièrement touchés ou à risque. Cela pourrait prendre la forme d'actions telles que du travail de rue ou de la médiation sociale, des ateliers de développement ou des projets sportifs ou culturels, avec un volet d'intervention spécifique.  

« L'ensemble des initiatives réalisées dans le cadre du programme Montréal sécuritaire pour les jeunes permettront à une tranche de la population montréalaise particulièrement à risque de violence ou de vivre de la violence de disposer de ressources mises en place par des organismes communautaires qui connaissent l'environnement dans lequel baignent ces jeunes et qui ont leur confiance. Les données démontrent qu'un parcours de vie qui réunit plusieurs facteurs de risque spécifiques est susceptible de conduire à poser un geste de violence ou être victime de violence. Par ce programme, nous agissons en amont avec des acteurs clé qui peuvent faire une différence dans la vie de ces jeunes », a déclaré Rosannie Filato, responsable de la sécurité publique au comité exécutif de la Ville de Montréal. 

Rappelons que des milliers de jeunes Montréalais et Montréalaises sont impliqués annuellement dans un crime violent, soit en tant que victime, soit comme agresseur. « Ce que nous recherchons par la mise en œuvre de ce nouveau programme, c'est la réduction de la violence commise et subie, de même que le renforcement du sentiment de sécurité chez les jeunes. Mais, par dessus tout, nous souhaitons que tous aient des chances égales de développer leur plein potentiel, et ce, dans tous les quartiers, avec le soutien nécessaire au sein de leur communauté », a conclu Mme Filato. 

La révision du programme s'est effectuée en collaboration avec le Centre international de prévention de la criminalité (CIPC) et l'Institut universitaire Jeunes en difficulté du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal. De nombreux acteurs seront impliqués dans le suivi et la mise en œuvre du programme, notamment le Service de la diversité et de l'inclusion sociale de la Ville de Montréal, les arrondissements, le CIPC, le SPVM ainsi que des acteurs communautaires.

- 30 -