COVID-19
Montréal est au palier vigilance (zone verte). S'informer

Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes: La mairesse Valérie Plante invite la population montréalaise à se recueillir en mémoire des 14 femmes assassinées à l'École Polytechnique il y a 30 ans

5 décembre 2019

Montréal, le 5 décembre 2019 - À l'approche de la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, invite la population montréalaise à se recueillir le vendredi 6 décembre, à 17 h, en mémoire des 14 femmes assassinées il y a 30 ans, à pareille date, à l'École Polytechnique. 

À cette même heure, 14 faisceaux illumineront le ciel au-dessus du mont Royal dans le cadre d'un moment de recueillement qui se tiendra sur le belvédère Kondiaronk, en face du chalet du Mont-Royal, en présence de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de plusieurs élu.es, ainsi que des familles et des proches des victimes. Pour une sixième année, la création lumineuse de Moment Factory illuminera le ciel de la métropole québécoise, entre 17 h et 22 h. Les faisceaux seront allumés un à la fois, à quelques secondes d'intervalle, à l'appel du nom de chacune des victimes. Soulignons également que 14 universités canadiennes projetteront elles aussi un faisceau dans le ciel à la mémoire des victimes de l'École Polytechnique. De plus, les drapeaux de la place Vauquelin seront mis en berne, le vendredi 6 décembre. 

Rappelons qu'au début de la soirée du 6 décembre 1989, 13 étudiantes et une employée de l'École Polytechnique ont vu leur vie fauchée par un tireur, tout simplement parce qu'elles étaient des femmes qui étudiaient ou travaillaient dans un domaine réservé traditionnellement aux hommes. Cet attentat antiféministe a marqué pour toujours les familles et les proches des victimes, ainsi que la population du Québec et du monde entier. 

Organisée par le Comité Mémoire, en collaboration avec la Ville de Montréal et Polytechnique Montréal, la commémoration sur le mont Royal est l'occasion de rappeler l'importance de dénoncer toute forme de violence à l'endroit des femmes et de réaffirmer les valeurs fondamentales d'égalité et d'équité entre les femmes et les hommes. 

En signe de solidarité et pour marquer leur engagement collectif envers une société sans violence faite aux femmes, les élues et élus de la Ville de Montréal ont adopté, au conseil municipal du 18 novembre, une déclaration pour la Journée montréalaise de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes. Par ailleurs, à la suggestion de deux chercheuses du Réseau québécois en études féministes, Mélissa Blais et Diane Lamoureux, la Ville de Montréal a accepté de modifier le panneau identifiant la place du 6-Décembre-1989 en y précisant que les 14 femmes assassinées l'ont été lors d'un attentat antiféministe.

 -30-