Suivez-nous sur :

Service à la clientèle »

4949, Rue Molson,
Montréal (Québec) H1Y 3H6
514 280-6600

Lundi de 8 h 30 à 16 h
Mardi de 9 h 30 à 16 h
Mercredi au vendredi de 8 h 30 à 16 h
Samedi, dimanche et jours fériés: Fermé

BULLETINS

Section transport adapté

L’accessibilité à des services de transport par taxi pour tous : un enjeu important pour le Bureau du taxi

La Politique sur l’industrie du taxi, adoptée en août 2014, fait écho à la Politique municipale d’accessibilité universelle, adoptée trois ans plus tôt, soit en juin 2011 :

    La Ville de Montréal souhaite que tous les utilisateurs, peu importe leurs capacités, puissent profiter, de manière comparable, des possibilités offertes par un bâtiment, un espace urbain, un programme, un service ou une formation.

À ce sujet, l’engagement du Bureau du taxi est ferme : l’offre de services de transport par taxi  doit répondre aux besoins des aînés et des personnes à mobilité réduite. Le plan d’action 2015-2017 prévoit d’ailleurs le développement de cette offre courant 2016.

Un comité dédié à la question de l’accessibilité

C’est dans cet esprit qu’un comité de travail du conseil d’administration a été mis sur pied en janvier 2015. Ce comité « Accessibilité » réunit des représentants de la clientèle à mobilité réduite dont notamment l’organisme Kéroul, la clientèle corporative avec la Société de transport de Montréal (STM) ainsi que plusieurs membres de l’industrie du taxi.

Le mandat de ce groupe de travail est d’étudier les questions de l’offre et de la demande de services en matière de transport par taxi des personnes handicapées, à mobilité réduite, ou bénéficiaires du réseau de la santé, et de faire ses recommandations au conseil d’administration du Bureau du taxi.

La sécurité des usagers, la disponibilité et l’état des véhicules, les horaires, la tarification, les communications et la formation des chauffeurs sont autant d’enjeux qui y sont discutés.

Un taxi en 30 minutes 24/7 pour tous

Le comité « Accessibilité » travaillera dans les prochains mois à mettre en place des moyens tangibles afin de faire adopter une norme d’équivalence de service à la demande, cette norme de service correspondant à un délai de réponse maximal de 30 minutes après l’appel, 24 heures par jour, 7 jours par semaine, 12 mois par année. La mise en œuvre de cette norme devrait se faire de façon progressive d'ici les 24 prochains mois.