Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
 

Patrimoine religieux

Église des Saints-Anges

Saints-Anges Gardiens Church1400, boulevard Saint-Joseph
Téléphone : 514 637-8345
Ouverte aux heures de messe

La première chapelle, construite en bois dans l’enceinte du Fort-Rémy (aussi appelé fort Lachine au XVIIe siècle) fut remplacée par une église en pierre qui servit au culte de 1703 jusqu’en 1865. Relocalisée sur son site actuel, la nouvelle église de pierre construite en 1865, fut la proie des flammes en 1915.
Elle fut reconstruite en 1919-1920 d’après les plans de Dalbé Viau et d’Alphonse Venne. Vous pourrez y admirer les œuvres du peintre Ozias Leduc et l’orgue Casavant, qui fit l’objet d’une restauration en 2001.

Les origines de l’église

Conçue par Pierre Gaudin dit Chatillon, la première chapelle en bois, dont on peut voir une réplique devant l’église, avait été construite sur le territoire actuel de LaSalle. Le premier presbytère fut bâti en 1680 et remplacé cinq ans plus tard par un autre plus aisé.

La deuxième église, construite en pierre des champs, fut inaugurée en juillet 1703.

Après la construction et le premier élargissement du canal, la population lachinoise s’étant quelque peu déplacée vers le quartier appelé « Lachine Locks », la Fabrique décida de déménager l’emplacement de l’église sur un terrain offert par un riche commerçant, Louis Boyer. En 1863, les fondations furent construites simultanément à l’érection d’une sacristie où devait se tenir la messe en semaine.

La consécration de l’église eut lieu le 2 décembre 1865, mais ce n’est que trois ans plus tard qu’on en compléta l’intérieur. Cette troisième église fut réduite en cendres lors d’un violent incendie le 7 octobre 1915. Seuls le presbytère, l’actuelle chapelle et les saintes espèces échappèrent aux flammes.

L’église actuelle

Le 4 avril 1919 commença la construction de la quatrième église (l’église actuelle); son inauguration eut lieu le 21 décembre 1920.

Le contrat d’architecture fut accordé à Dalbé Viau (maire de Lachine de 1925 à 1933) et Alphonse Venne, concepteurs du plan de l’Oratoire Saint-Joseph. Les architectes conçurent l’édifice dans un style néo-roman, l’intérieur suivant la disposition traditionnelle en forme de croix latine.

Le 7 avril 1921 eut lieu la bénédiction des orgues de la Maison Casavant Frères qui fut suivie d’un concert donné par Auguste Descarries, fils de l’ancien maire Joseph A. Descarries. Cet orgue est un joyau d’une valeur patrimoniale inestimable. Il jouit d’une place prépondérante dans l’histoire, ainsi que dans la vie culturelle et musicale de Lachine.

Le 11 décembre 1923, les cinq cloches fabriquées en France furent bénies et installées dans la tour gauche de l’église : Saints-Anges, Sacré-Cœur, Marie, Joseph et Marie-Anne.

Le 7 septembre 1924, les cloches de la troisième église incendiée furent refondues et servirent à la fabrication du monument du Sacré-Cœur, sur la Promenade du Père-Marquette, près de la 15e Avenue.

Ornementation intérieure

Quant à la décoration intérieure de l’église, on la confia au célèbre peintre Ozias Leduc (1864-1955) qui est considéré aujourd’hui comme une figure majeure de l’art canadien du XXe siècle. Ce dernier conçut seul l’ensemble du décor peint et sculpté. Le travail fut exécuté avec l’aide d’un associé, Fortunat Rho, et d’apprentis, dont Paul-Émile Borduas (1905-1960) et deux jeunes gens de Lachine.

En 1930, Ozias Leduc réalisa 34 peintures murales qui ornent la nef, le transept, le chœur et la tribune de l’orgue. Malheureusement, les travaux de rafraîchissement effectués dans l’église en 1959 ont modifié l’aspect du décor intérieur et altéré l’œuvre de Leduc.

Attribuée au sculpteur Louis Jobin, la monumentale statue de l’archange Saint-Michel ornant la façade de l’église est faite de bois et recouverte de cuivre.

Restauration de l’orgue Casavant

En 2001, un projet de restauration complète de l’orgue fut mis sur pied. Exécuté en trois phases dont deux sont déjà complétées, cette restauration,  confiée à Casavant Frères, aura notamment permis l’ajout de 85 trompettes en chamade à cet instrument monumental de 4 claviers, d’un pédalier, de 65 jeux et de 4 444 tuyaux, le transformant ainsi en un véritable orgue de concert.

Offerte gratuitement, la série de concerts Les Saints-Anges en musique, présentée par les Concerts Lachine et les Concerts midi des mercredis d’été, vous fera découvrir, grâce à l’acoustique remarquable de l’église, le son unique de ce joyau patrimonial.