Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
 

Propriétaires de frênes, à vous d'agir! | Aide financière offerte

5 juillet 2018

propriétaires de frênes renseignez-vous sur l'aide financière offerte

Selon le Règlement relatif à la lutte contre la propagation de l'agrile du frêne sur le territoire de la ville de Montréal, les propriétaires de frênes ont l'obligation, soit de faire traiter leurs arbres en santé ou de faire abattre ceux qui sont morts ou dont plus de 30 % de leur cime est dépérissante. Pour aider les propriétaires à assumer les coûts importants associés à cette obligation, la Ville de Montréal a modifié ses règlements relatifs aux subventions pour le traitement des frênes en santé (15-063) ainsi que pour le remplacement des frênes morts ou dépérissants (17-077).

Depuis le 25 juin 2018, l'aide financière a été bonifiée et le programme d'aide pour le remplacement des frênes morts ou dépérissants est désormais ouvert à tous les propriétaires privés (incluant les 6 logements et plus, les catégories d'usage mixte, les immeubles non résidentiels et les immeubles industriels).

Bonification de l'aide financière pour le traitement contre l'agrile
Le maximum qu'il vous en coûtera pour traiter un frêne de 30 centimètres de diamètre contre l'agrile est de 60 $. Le traitement, efficace pour 2 ans, vous revient à 30 $ par année ou 2,50 $ par mois. Ce coût minime, rendu possible par une subvention bonifiée de la Ville, est donc un excellent investissement puisque les arbres matures contribuent à la valeur de votre propriété.

En traitant votre frêne contre l'agrile, vous lui offrez une protection de deux ans. Cependant, n'oubliez pas après cette période de renouveler le traitement. Ainsi, vous pourriez prolonger sa vie et profiterez encore de votre arbre et de ses bienfaits.

Date limite pour traiter votre frêne
La date limite pour faire traiter vos frênes contre l'agrile est le 31 août. En réservant votre entrepreneur au plus tôt, vous éviterez la ruée de dernière minute. Ainsi, vous contribuerez à préserver la forêt urbaine, cet inestimable bien collectif.

Obligation d'abattre un frêne mort ou dépérissant
Il est interdit, en tout temps, de conserver un frêne dépérissant ou mort sur sa propriété. Le propriétaire a l'obligation de le faire abattre, et ce, dès la constatation de l'état de dépérissement.

Remplacement des frênes morts ou dépérissants
Cependant, les propriétaires de frênes morts ou largement infestés par l'agrile sont dorénavant tous admissibles à une aide financière maximale de 4000 $ pour les faire remplacer. Un certificat d'autorisation d'abattage est nécessaire et offert sans frais auprès de votre arrondissement.

À propos de l'agrile du frêne
L'agrile du frêne (Agrilus planipennis) est un insecte exotique originaire d'Asie qui ravage les frênes de l'Amérique du Nord depuis son introduction accidentelle par le commerce international dans les années 90. On le retrouve maintenant dans 32 états américains et dans les provinces canadiennes de l'Ontario et du Québec. On estime que l'insecte a déjà détruit plus de 100 millions de frênes en Amérique du Nord. Découvert pour la première fois sur l'île de Montréal en juillet 2011, il menace maintenant de détruire tous les frênes de l'île d'ici 15 à 20 ans si rien n'est fait pour le ralentir. C'est pourquoi la Ville de Montréal déploie un plan d'action pour ralentir l'infestation et réduire les impacts importants sur la forêt urbaine.

Renseignez-vous à ville.montreal.qc.ca/agrile