COVID-19
Reprise progressive des activités : savoir ce qui est ouvert ou fermé. S'informer

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
 

Gouin Est

Cathédrale Saint-Maron de Montréal

Cathédrale Saint-Maron de Montréal/ Église Sainte-Madeleine-Sophie-Barat

Cathédrale saint-Maron de Montréal1239, boul. Gouin Est

En 1949, l’église Sainte-Madeleine-Sophie-Barat fut construite devant l’ancien externat par l’architecte Edgar Courchesne. Elle serait le plus bel exemple du style Dom Bellot de Montréal. L’intérieur sombre, aussi caractérisé par la présence de multiples arcs et voûtes, incite au recueillement. Le chœur contraste de l’ensemble avec de multiples effets lumineux. Le cardinal Paul-Émile Léger fut curé de cette paroisse, en 1975-1976, après avoir pris sa retraite comme archevêque de Montréal. En 1982, la cathédrale Saint-Maron de Montréal s’y établit, partageant le lieu de culte avec l’occupante initiale de l’endroit. Vieille de plus d’un millénaire, l’Église maronite fait partie des cinq grandes familles de rite oriental au sein de l'Église catholique et rassemble près de six millions de personnes de par le monde. Les messes sont données en langue syriaque à laquelle se mêlent plusieurs mots en arabe. Quant à la présence des maronites au Canada, elle est principalement libanaise et remonte à la fin du XIXe siècle alors que la pauvreté et divers conflits sévissaient au Moyen-Orient. L'exode des Libanais vers le Canada s'accentua entre 1930 et 1960, puis, durant la guerre au Liban (1975-1991). Ils devinrent si nombreux que le Saint-Siège fonda, en 1982, l'Éparchie de Saint-Maron de Montréal pour les maronites du Canada. Celle-ci compte plus de 80 000 fidèles répartis dans onze paroisses : Halifax, Fredericton, Québec, Montréal (2), Ottawa, Toronto, Pickering, Leamington et Windsor (2).

Attention : Notez qu’il n’est pas possible de visiter l’intérieur en dehors des célébrations.

Continuez votre trajet vers l’ouest, en demeurant toujours sur le boulevard Gouin. À partir de l’avenue Saint-Charles, vous êtes dans le secteur de l’ancien village d’Ahuntsic, aussi nommé Back River.