Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
 

Crues des eaux

La rivière des Prairies est principalement alimentée par le lac des Deux-Montagnes et la rivière des Outaouais qui est le principal affluent du bassin versant de l’Outaouais. La partie nord (environ 33 %) de ce bassin est contrôlée par des barrages qui retiennent une certaine quantité d’eau pour des besoins énergétiques. La partie sud du bassin (environ 67 %) s’écoule directement dans la rivière des Outaouais et le débit est en relation directe avec les précipitations et la fonte des neiges du printemps dans les tributaires situés en amont.

Pour en savoir plus sur le phénomène d’inondation ou de crue des eaux et sur les risques à Montréal, consultez cette page web du Centre de sécurité civile 

Impacts possibles sur la population et les infrastructures

  • Problèmes au réseau des aqueducs et des égouts, par exemple un refoulement d’égouts
  • Dommages causés aux résidences et aux immeubles qui deviennent inondés
  • Routes inondées qui peuvent limiter l’accès à certains territoires ou nuire à la circulation
  • Dommages au réseau routier et aux ponts

Qu’en est-il actuellement et que fait l’arrondissement? (Dernière mise à jour : 18 mai 2018)

*** Après une légère hausse des niveaux d'eau dans les secteurs d’Ahuntsic-Cartierville, de Pierrefonds-Roxboro, de l'Île-Bizard–Sainte-Geneviève, de Senneville et de Sainte-Anne-de-Bellevue, les niveaux sont présentement à la baisse. On prévoit que cette baisse se poursuive dans les prochains jours.

Aucun impact sur le terrain n’a été rapporté.
La Ville de Montréal poursuit sa vigie quotidienne des niveaux et débits d'eau.

Le débit de la rivière des Prairies se situe à 1 877 mètres cubes par seconde, soit bien en-dessous du seuil d’inondation mineur de 2 550 mètres cubes par seconde.

Des stations de mesure permettent de suivre l’évolution des niveaux d’eau à différents endroits stratégiques et de déceler rapidement une situation qui pourrait devenir problématique.

La voirie de l’arrondissement se prépare à faire face à toute éventualité cette année, bien que le risque d’inondation demeure minime et qu’il soit impossible de prédire un sinistre. Des actions sont posées pour prévenir d’éventuels dégâts aux infrastructures souterraines municipales, ce qui permet de minimiser le risque de refoulements d’égout dans les édifices (résidentiels et commerciaux).

En effet, avant une possible inondation, notre priorité est de protéger les infrastructures publiques. Ainsi, la voirie s’est assurée de disposer de tout le matériel requis (blocs de béton jersey, sacs de sable et toiles de plastique) pour ériger des barrages au bout des rues qui rejoignent la rivière. Une partie de ce matériel est déjà sur place à certains endroits.

*** Le 1er mai 2018, un barrage a été érigé au bout de la rue Notre-Dame-des-Anges (photo), située à l'ouest du parc Raimbault.

watergate

Depuis février 2018, un relevé du niveau d’eau de la rivière des Prairies est effectué aux 3 heures pour surveiller les variations, et ce, jour et nuit, sept jours sur sept.

Consultez la liste des rues inondables surveillées dans l’arrondissement.

Pour être prête à intervenir dans des zones inondées, la voirie s’est assurée de se doter d’une quantité adéquate d’équipements, comme des bottes et des vêtements imperméables.

Sacs de sable

En 2017, un grand nombre de résidents a contacté l’arrondissement, par le biais du service téléphonique 311, pour demander des sacs de sable permettant de construire une digue sur leur terrain. Actuellement, la voirie remplit sa provision de sacs de sable de façon préventive. Il est important de noter que, en cas de sinistre majeur, l’arrondissement ne pourra pas fournir de sacs de sable à toute la population qui pourrait être touchée. Les sacs de sable ne sont pas fournis aux résidences privées à titre préventif. L’arrondissement fournira des sacs de sable seulement aux résidences touchées, et seulement en cas d’inondation.

Comment ériger un barrage vous-mêmes?

Si vous êtes inquiets ou si vous désirez vous préparer à une éventuelle inondation, nous vous suggérons fortement de vous procurer une certaine quantité de ces sacs de sable dans un magasin de matériaux de construction ou dans une quincaillerie de grande surface.

Vous pourrez alors ériger un barrage. Cliquez ici pour savoir comment faire.

Comment vous préparer?

Vous pouvez vous préparer à la crue des eaux en prenant certaines actions et en suivant les conseils de prévention.
Par exemple, à titre préventif, vous pouvez monter du sous-sol tous les objets qui peuvent être déplacés.

Préparez-vous une trousse de survie pour vous et votre famille contenant des articles de base afin d’être autonomes pendant 72 heures.

Consultez les fiches suivantes pour savoir comment vous protéger vous et votre résidence :

Que faire en cas d’inondation?

Avant un sinistre

Pendant un sinistre

Après un sinistre

Consultez aussi cette fiche de la Croix-Rouge. 
Consultez aussi le site web d'Hydro-Québec pour les consignes de sécurité à respecter.
*** Pour faire interrompre le courant à votre résidence, composez le 1 800 790-2424, et ce, 24 h/24.

Comment l’arrondissement communiquera avec les sinistrés?

- Consultez le site web de l’arrondissement. La présente page web sera mise à jour au besoin pour vous communiquer les informations essentielles en cas d’inondations.

- Composez le 311 pour demander de l’information.

- Visitez le site web du Centre de sécurité civile.

- Lisez les journaux, écoutez la radio, suivez-nous sur Twitter.

- Inscrivez-vous au service d’alertes offert par la Ville de Montréal et le Centre de sécurité civile.
Deux services vous sont proposés qui vous permettent d’être avisés si une situation d’urgence se présente dans votre secteur géographique. Vous pouvez vous inscrire aux deux.

- En cas de sinistre, si vous avez été évacué, rendez-vous au centre d’aide de l’arrondissement pour vous enregistrer et recevoir de l’information.

- Des avis aux résidents, des cartons de consignes ou des dépliants d’information peuvent vous être remis en personne. Ces outils d’information pourraient aussi vous être remis (avant les évacuations) par les pompiers, policiers et inspecteurs municipaux présents dans les secteurs touchés.

- Une rencontre publique d’information entre les autorités et les citoyens touchés pourrait avoir lieu, au moment du rétablissement et de la réintégration aux domiciles, par exemple.

Que fera l’arrondissement lors d’une inondation?

Votre résidence pourrait être évacuée. Un représentant de l’autorité (pompier, policier ou officier) vous en avisera en cognant à votre porte. Vous devrez quitter les lieux sur-le-champ. D'où l'importance d'avoir votre trousse d'urgence toute prête pour pouvoir quitter votre domicile rapidement avec vos objets et papiers indispensables.

Si des évacuations ont lieu, un centre d’aide sera ouvert pour accueillir les sinistrés de l’arrondissement. Un partenariat avec la Croix-Rouge permettra d’assurer l’enregistrement, l’hébergement et le relogement (si nécessaire), la distribution de coupons de taxi, la nourriture, l’habillement et les soins d’hygiène, selon les besoins et la disponibilité.

Si vous voyez l’eau s’approcher de votre résidence et que vous nous en avisez en composant le 311, nous pourrons envoyer sur place un contremaître ou un col bleu pour évaluer votre situation et vous venir en aide. Une liste des rues touchées sera mise à jour régulièrement, pour suivre l’évolution de la situation. Des inspections seront faites plusieurs fois par jour sur les lieux pour prévenir ou évaluer les dégâts.

Soutien de l’Organisation de sécurité civile de l’agglomération de Montréal

Le Plan de sécurité civile de l’agglomération de Montréal sera activé afin de mettre en commun les ressources disponibles dans les arrondissements, villes liées et services centraux de la Ville de Montréal pour venir en aide aux arrondissements touchés. Cliquez ici pour en savoir plus.

Soutien gouvernemental

La municipalité peut faire appel au soutien du provincial et du fédéral lorsque la capacité de ses ressources est insuffisante. Par exemple, lors des inondations de 2017, les Forces armées canadiennes ont été déployées pour venir en aide au personnel sur place ainsi qu’aux sinistrés. Elles ont aidé à monter des digues supplémentaires.