Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
Nous joindre

Bulletin de Saint-Laurent

 

Archives

Cyberbulletin de Saint-Laurent

Biodiversité

Bilan de réalisation : 10 oasis de biodiversité pour souligner les 10 ans de conservation du boisé du parc Marcel-Laurin

Lors de l’activité annuelle de nettoyage et d’embellissement du boisé du parc Marcel-Laurin tenue pour souligner le Jour de la terre le 22 avril 2016, le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa, avait dévoilé les 10 oasis de biodiversité qui seraient aménagées au cours de l’année sur l’ensemble du territoire laurentien pour souligner les 10 ans de conservation du boisé.

« Je suis heureux d’annoncer que nous avons réalisé la presque totalité des 10 oasis de biodiversité prévues sur le territoire au courant de l’année 2016. Trois d’entre elles seront réalisées en 2017, soit  l'aménagement d’un espace de verdure au Centre des loisirs, le réaménagement des berges du bassin de la Brunante et l'ensemencement de prés fleuris au parc Raymond-Lagacé », a mentionné M. DeSousa.

Carte des 10 oasis de biodiversité (cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Carte

« Nous sommes très fiers du travail accompli par nos équipes dédiées à la réalisation de ces oasis de biodiversité. Ces aménagements aident à améliorer le bien-être de notre collectivité tout en embellissant notre milieu de vie. » a conclu le maire. « Je profite de cette occasion pour inviter les résidents à s’approprier ces espaces aménagés pour eux. Je pense surtout au boisé du parc Marcel-Laurin qui offre hiver comme été une belle opportunité de découvrir la faune et la flore laurentienne. Nous tiendrons d’ailleurs notre activité de nettoyage annuelle du boisé le 21 avril prochain de 13 h 30 à 16 h, ainsi que notre Journée de la biodiversité le 27 mai de 13 h à 17 h . Je vous invite à vous joindre à nous en grand nombre. »

La biodiversité : une priorité

Comme indiqué dans son Plan local de développement durable 2011-2015, Saint-Laurent a mis sur pied diverses initiatives pour poursuivre la protection de toutes les espèces vivantes, des milieux naturels et des espaces verts sur son territoire. Plusieurs bénéfices concrets sont associés à la biodiversité urbaine, dont l’impact positif de celle-ci sur la santé. Tous les efforts mis de l’avant par Saint-Laurent, notamment l’aménagement des oasis, visent l’atteinte des objectifs identifiés dans le plan. Pour en connaître davantage sur la biodiversité à Saint-Laurent, visitez le site : ville.montreal.qc.ca/saint-laurent/biodiversite

Bénéfices associés à la protection de la biodiversité

  • Une canopée riche crée des îlots de fraîcheur et améliore la qualité de l’air dans votre quartier
  • En période estivale, la présence d’arbres à proximité des résidences diminue les coûts de climatisation et en période hivernale, ces derniers protègent les résidences des grands vents, ce qui diminue les coûts de chauffage
  • L’observation de plusieurs oiseaux constitue un spectacle continuellement renouvelé et un exemple d’activité qu’il est possible de pratiquer en milieu urbain
  • La présence d’un grand nombre d’espaces naturels constitue de belles occasions pour pratiquer des activités de plein air

Pour en savoir plus sur les services écologiques rendus par la biodiversité, consultez la fiche suivante : Services Ecologiques

Découverte de la biodiversité laurentienne

En aiguisant son sens de l’observation, il est possible de remarquer plusieurs éléments de la biodiversité à Saint-Laurent : dans les nombreux parcs et espaces verts publics du territoire, entre autres, mais aussi dans les aménagements paysagers résidentiels.

Chroniques vertes

1000 jours pour la planète

Le camp de base « 1000 jours pour la planète » d'Espace pour la vie est une vitrine qui permet d’afficher nos initiatives pour protéger l’environnement et ainsi d’inciter notre entourage à poser des gestes similaires. Devenez « Ambassadeur » et partagez vos réalisations!

ambassadeurs.espacepourlavie.ca

Connaissez-vous la berce du Caucase?

Introduite en Amérique à des fins horticoles au début du siècle dernier, la berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) a été détectée au Québec pour la première fois en 1990. Il s’agit d’une plante exotique envahissante dont la sève peut provoquer de fortes réactions semblables à des brûlures lorsqu’elle entre en contact avec la peau. Afin d’éviter la propagation de la berce du Caucase à Montréal, les citoyens ayant remarqué sa présence sur le domaine public sont invités à contacter le réseau Accès Montréal, en composant le 311, pour qu'un professionnel qualifié vienne en faire l'éradication. Dans le cas où elle se trouve sur un terrain privé, il est conseillé de faire appel à un professionnel, qui l’éliminera de façon sécuritaire.

Comme solution de rechange, les amateurs d'horticulture peuvent se procurer en pépinière l'Angélique pourpre (Angelica atropurpurea), une plante indigène et inoffensive qui présente un port très similaire avec des ombelles aux couleurs vives.

Photos : Hélène Royer et Noémie Blanchette-Forget (2012). Laboratoire de Claude Lavoie.

Biodiversité du boisé du parc Marcel-Laurin