Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

L'arrondissement annonce

L’immeuble à vocation mixte

L’immeuble à vocation mixte est un bâtiment résidentiel dont le rez-de-chaussée est occupé par un commerce. Ils sont généralement implantés sans marge de recul avant sur des artères commerciales. La composition architecturale de ces bâtiments possède une division claire entre le rez-de-chaussée et les autres étages qui se concrétisent par le changement de matériau de revêtement, la présence d’une corniche et l’utilisation d’une fenestration différente.

Contexte de développement et lieux d’occurrence

L’immeuble à vocation mixte est principalement présent sur les grandes artères commerciales de l’arrondissement du Sud-Ouest ainsi qu’à certaines intersections de rues résidentielles.

Les immeubles à vocation mixte peuvent avoir été construits à cette fin. Ils possèdent alors les caractéristiques générales décrites dans cette fiche. Il est cependant possible que l’immeuble à vocation mixte soit le résultat de transformations effectuées sur des bâtiments résidentiels pour l’insertion de la fonction commerciale. Dans ce cas, les variantes sont plus fréquentes.

Caractéristiques

Implantation

L’immeuble à vocation mixte est implanté de façon contiguë, sans marge de recul avant. Les façades forment généralement des alignements réguliers.

Volumétrie

L’immeuble à vocation mixte possède un corps de bâti de forme rectangulaire simple. Sa hauteur est de deux à trois étages. Son toit est généralement plat mais il peut aussi être en pente ou orné d’une fausse mansarde. La plupart des bâtiments mixtes ne présentent pas de fenêtres en saillie. Lorsqu’elles sont présentes, elles couvrent seulement les étages supérieurs. Des balcons sont parfois présents aux étages supérieurs.

Matériaux de revêtement

Le socle est revêtu de pierres à bossage, de pierres de taille, de béton ou de bois.

Le corps de la façade peut être revêtu de briques ou de pierres à bossage. La pierre est particulièrement présente sur les grandes artères commerciales telles les rues Notre-Dame, Saint-Jacques, du Centre, Wellington et l’avenue de l’Église. Les constructions du boulevard Monk étant plus récentes, elles possèdent plus rarement un revêtement de pierres.

Les fausses mansardes sont revêtues de tôle ou de bardeaux d’ardoise.

Les fenêtres en saillie sont généralement en bois. Les balcons sont en bois et les garde-corps sont en métal.

Traitement des façades

Contrairement à la plupart des autres types de bâtiment présentés, le socle de l’immeuble à vocation mixte inclut tout le rez-de-chaussée. Une large partie de la façade du rez-de-chaussée est généralement occupée par une vitrine. Des panneaux de bois peuvent occuper l’espace non vitré, notamment la partie sous les vitrines. Une corniche moulurée, généralement en bois, divise le rez-de-chaussée des étages. Sur les bâtiments plus récents, cette corniche est remplacée par un auvent ou des éléments d’affichage.

Lorsque la vitrine n’occupe pas toute la façade, des pilastres en bois ou en pierre peuvent diviser horizontalement la devanture. Sur la partie de la façade revêtue de maçonnerie, le socle est formé d’un bandeau de pierre. Les ouvertures du rez-de-chaussée peuvent ne pas être alignées avec celles des étages supérieurs.

Le corps de la façade est composé d’alignements verticaux et horizontaux d’ouvertures. Le nombre d’alignement est cependant variable d’un bâtiment à l’autre. Lorsqu’on retrouve des balcons, ceux-ci sont alignés verticalement.

Il est à noter que lorsque l’immeuble à vocation mixte est situé sur un coin de rue, le traitement commercial du rez-de-chaussée, c’est-à-dire la vitrine et la corniche, se prolongent généralement sur un à deux mètres sur la façade latérale. La façade latérale, quant à elle, est formée aux étages supérieurs de fenêtres bien alignées, tandis que le rez-de-chaussée ne compte généralement pas d'ouverture. Dans les cas où on en trouve, ces fenêtres ne sont pas nécessairement alignées à celles du haut.

Le couronnement est composé d’une corniche moulurée ou d’une fausse mansarde. Lorsque le bâtiment est situé sur un coin de rue, la corniche ou la fausse mansarde couvre les deux façades. Dans le cas des fausses mansardes, le coin est souvent marqué par un élément proéminent comme une tourelle.

Ouvertures

À l’exception des vitrines, les fenêtres sont à guillotine ou à battant avec imposte. Leur proportion est équivalente à 1 largeur = ½ hauteur.

Les portes sont simples avec imposte. La porte du commerce peut être de types variés et possède généralement une grande proportion de vitrage.

L’encadrement des ouvertures dépend du matériau de revêtement. Pour les bâtiments en brique, la présence d’un linteau droit en pierre est dominante. Le linteau peut également être formé de briques en soldat. Sa forme est alors droite ou en arc surbaissé. Pour les bâtiments revêtus de pierres à bossage, on retrouve un encadrement complet en pierre de taille. Il est à noter que la plupart des bâtiments construits après 1945 utilisent peu ou pas d’éléments ornementaux pour exprimer l’encadrement des ouvertures.

Variantes

Variante 1 : Le bâtiment résidentiel transformé en immeuble à vocation mixte

La transformation des rez-de-chaussée est particulièrement fréquente sur les bâtiments résidentiels situés aux intersections. La vitrine commerciale occupe alors une partie seulement de la façade principale ainsi qu’environ deux mètres de la façade latérale. La composition du rez-de-chaussée commercial est similaire à celle du type de base. Le reste du rez-de-chaussée peut présenter des ouvertures qui ne sont généralement pas alignées verticalement à celles des étages supérieurs. Lorsque le bâtiment transformé n’est pas situé à une intersection, la façade commerciale occupe alors la totalité de la largeur du bâtiment. Cette transformation peut s’appliquer à la plupart des types architecturaux décrits précédemment, mais elle est particulièrement fréquente en l’absence de marge de recul avant. Lorsqu’il y a une marge de recul avant, on remarque généralement le recouvrement de la cour avant avec un matériau dur.

  • Immeuble à vocation mixtesImmeuble à vocation mixte
    situé à l’angle sud-ouest des rues de Rozel et Charlevoix

Publications