COVID-19
État de la situation. S'informer

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

L'arrondissement annonce

La maison unifamiliale

La maison de ville

Dans l’arrondissement du Sud-Ouest, on retrouve plusieurs maisons de ville généralement constituées d’habitations unifamiliales de deux étages, coiffées d’un toit en pente. Ces maisons de ville ont pour la plupart été érigées récemment, c’est-à-dire depuis les années 1960, voir depuis les années 1980, et sont généralement en rupture avec les développements urbains traditionnels. Bien que ces ensembles présentent une grande diversité de caractéristiques architecturales, les maisons de ville sont généralement homogènes par segment de rue ou par îlot selon leur mode de planification.

Contexte de développement et lieux d’occurrence

Les maisons de ville ont principalement été construites à partir des années 1960. Elles sont principalement issues de projets de redéveloppement de secteurs anciens tels la Petite-Bourgogne ou dans les secteurs touchés par l’Opération 20 000 logements.

Caractéristiques

Implantation

Les maisons de ville sont principalement implantées de façon jumelée ou contiguë. Bien que dans les cas jumelés la marge latérale peut varier, la marge de recul avant est généralement importante et varie entre 5 et 8 mètres. L’aménagement des cours avant présente régulièrement plusieurs éléments de paysagement dont des haies ou des arbres et un espace de stationnement pour les voitures.

Volumétrie

La maison de ville est un bâtiment dont le plan est de forme rectangulaire et qui possède deux étages. Le toit est généralement en pente à pignon ou en croupe. Le rez-de-chaussée est surélevé de deux à cinq contremarches par rapport au niveau du sol. Plusieurs maisons de ville présentent des saillies en façade mais leur position varie d’une à l’autre.

Il est fréquent que les maisons de ville présentent un garage intérieur. Celui-ci est localisé soit dans un volume en saillie au rez-de-chaussée ou en sous-sol, ce qui commande la présence d’une rampe d’accès.

Matériaux de revêtement

Le socle est formé de la fondation en béton. La brique est dominante comme matériau de revêtement de la façade. Il est cependant fréquent d’observer des changements de matériaux sur certaines parties du bâtiment et ce, notamment par l’utilisation d’un revêtement léger (bois ou matière synthétique). Les toitures sont revêtues de bardeau d’asphalte.

Traitement des façades

Les façades sont sobres et possèdent très peu de détails ornementaux. Le socle est exprimé par une fondation apparente. Le corps de la façade est asymétrique. On retrouve un premier alignement vertical composé des portes principales et d’une fenêtre à l’étage et un deuxième alignement composé seulement de fenêtres. La composition des façades est généralement inversée en alternance d’un bâtiment à l’autre de manière à créer un axe de symétrie entre les bâtiments. Le couronnement est peu exprimé.

Ouvertures

La dimension et les proportions des ouvertures sont variables. Il est fréquent d’observer l’utilisation d’ouverture de taille différente pour exprimer les diverses fonctions des pièces intérieures. Par exemple, on retrouve une grande baie vitrée pour la salle de séjour et de plus petites ouvertures pour les chambres.

Les portes sont simples et sans imposte.

L’encadrement des ouvertures est rarement exprimé, si ce n’est par la présence de volets décoratifs aux fenêtres.

Variantes

La construction des maisons de ville par projet d’ensemble amène la présence de plusieurs variantes tant dans la composition des façades que dans la volumétrie.

On observe parfois la présence de toits plats lorsque les maisons sont implantées en rangée.

  • Maisons de villeMaisons de ville
    situées du côté est de la rue Vinet, entre l’avenue Lionel-Groulx et la rue Workman.

Publications